Canadiens de Montréal

Canadiens - Leafs: tout ce que vous devez savoir

Publié | Mis à jour

C’est ce soir que se tiendra le tout premier duel de la série entre les Canadiens (24-21-11, 59 points – 4e dans la division Nord) et les Maple Leafs (35-14-7, 77 points – 1er dans la division Nord).      

Bien entendu, ce match vous sera présenté dès 19h30 sur les ondes de TVA Sports.

Depuis une dizaine de jours, les différents experts se sont prononcés sur l’issue de cette confrontation éliminatoire et si l’on se fie aux différentes prédictions, le CH est largement défavorisé.

Avec la difficile fin de saison des représentants montréalais et les dynamiques performances des «Leafs» lors des 20 derniers matchs, difficile, avouons-le, de miser contre Toronto. 

Toutefois, il n’est pas non plus absurde de croire que le Tricolore pourrait prolonger à 18 ans la séquence infructueuse des Maple Leafs en séries (aucune confrontation éliminatoire remportée depuis 2004).

Avant de sombrer dans les dernières semaines du calendrier, les Canadiens, rappelons-le, avaient connu un formidable début de saison. Après 10 matchs, l’équipe présentait une fiche de 7-1-2 et marquait des buts à tonne. Voilà la preuve que les hommes en bleu, blanc et rouge ont les outils et les aptitudes pour compétitionner à un niveau élevé. 

Un club «paqueté»     

Si l’on veut être francs, il faut cependant reconnaître que les adversaires du CH ont les éléments pour veiller tard et faire beaucoup de dommages. 

Commençons par l’attaque.

D’abord, ils comptent sur le meilleur buteur de la dernière saison en Auston Matthews, un joueur de centre aussi vif qu’imposant qui dégaine plus vite que Lucky Lucke le faisait avec un pistolet. Ses 41 buts en 52 matchs (rythme de 64 buts en 82 matchs!) sont là pour en témoigner. 

Et Matthews n’est pas le seul joueur des «Leafs» à posséder des habiletés offensives au-dessus de la moyenne... loin de là. Il est merveilleusement alimenté par son fidèle acolyte Mitch Marner, qui a conclu la campagne au quatrième rang des pointeurs de la LNH (67 points en 55 matchs).

Vous en voulez encore?

John Tavares, avec ses 50 points en 56 matchs et William Nylander, avec ses 42 points en 51 matchs, sont également très dangereux sur le deuxième trio des Torontois. 

Maple Leafs vs Canadiens
Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM

Ajoutez à cela un troisième trio rapide comme l’éclair (Mikheyev, Nash et Kerfoot) et une quatrième ligne aussi expérimentée qu’efficace (Thornton, Spezza, Simmonds) et vous avez assurément devant vous un cocktail offensif au potentiel explosif. 

En défensive, la formation ontarienne présente un groupe de six qui combine habiletés, vitesse et robustesse. Un intéressant mélange, avouons-le... 

Sur le premier duo, Morgan Rielly (35 points en 55 matchs) et T.J. Brodie ont tout pour embêter les équipes adverses. 

Sur la deuxième paire, Jake Muzzin et Justin Holl, sans être flamboyants, sont diablement efficaces. 

Finalement, Rasmus Sandin et Zach Bogosian, sur le troisième duo, ont deux profils très différents, mais se complètent bien. 

Devant le filet, Sheldon Keefe a choisi d’y aller pour Jack Campbell qui, à l’âge de 29 ans, verra de l’action en séries éliminatoires pour la toute première fois de sa carrière.

Appelé en cours de saison à relever Frederic Andersen, blessé au bas du corps, l’Américain a enregistré 17 victoires en 22 départs. Il a maintenu une moyenne de buts accordés de 2,15 et un taux d’efficacité de ,921. Il a aussi battu un record de la LNH en remportant ses 11 premiers matchs de la saison.

Formation projetée des Maple Leafs:

Hyman - Matthews - Marner

Foligno - Tavares - Nylander

Kerfoot - Nash - Mikheyev

Thornton - Spezza - Simmonds

Rielly - Brodie

Muzzin - Holl

Sandin - Bogosian

Campbell

Canadiens: si tout se met en place...      

Non, les Canadiens n’ont pas le «punch» des Maple Leafs. Mais l’alignement présenté cette semaine par Dominique Ducharme demeure intéressant et pourrait faire des dommages (et surtout empêcher les Leafs d’en faire!).

D’abord, on connaît tous la qualité offensive et défensive de l’unité Tatar-Danault-Gallagher. 

Sur le deuxième trio, Tyler Toffoli (28 buts et 44 points en 52 matchs), Nick Suzuki (41 points en 56 matchs) et Joel Armia ont tous démontré de belles choses, notamment en fin de saison. Ce trio a les outils pour marquer sa part de buts. 

La troisième ligne, formée de Byron, Evans et Lehkonen a démontré lors des derniers matchs qu’elle pouvait combiner vitesse et conscience défensive. Son utilité pourrait être immense si les choses cliquent à nouveau entre les trois partenaires. 

Finalement, le quatrième trio, bien qu’intrigant, a aussi un potentiel intéressant. Nouvellement réunis, Corey Perry, Eric Staal et Josh Anderson (oui, il est bien sur le quatrième trio!) pourraient donner bien des maux de tête aux défenseurs des Maple Leafs dans les coins de patinoire. 

Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM

À la ligne bleue, Jeff Petry et Joel Edmundson ont démontré cette saison qu’ils pouvaient être aussi dynamiques (Petry) que fiables (Edmundson). Voilà un intéressant duo. 

Ensuite, Brett Kulak et Ben Chiarot ont des aptitudes diverses, mais potentiellement complémentaires. La mobilité de Kulak, jumelée à la robustesse de Chiarot, pourrait s’avérer efficace. 

Finalement, le capitaine Shea Weber, qui n’a pas joué depuis le 28 avril dernier en raison d’une apparente blessure à une main, devrait débuter la rencontre aux côtés de Jon Merrill. 

Devant la cage des Canadiens, Carey Price, qui a lui aussi disputé son dernier match LNH en avril (19), devra être en grande forme. L’an dernier, dans la bulle, il avait présenté une fiche de cinq victoires en 10 matchs, une moyenne de buts alloués de 1,78 et un pourcentage d’arrêts de ,936. 

Formation projetée du CH :

Tatar -Danault - Gallagher

Toffoli – Suzuki - Armia

Lehkonen – Evans - Byron

Perry – Staal – Anderson 

Edmundson – Petry 

Chiarot – Kulak 

Merrill – Weber

Price

La décision de Dominique Ducharme, qui a choisi de laisser Kotkaniemi, Romanov et Caufield dans les gradins au profit de Staal, Merrill et (insérez le nom de votre choix) a beaucoup fait jaser dans les derniers jours. Le pari rapportera-t-il? La réponse dans quelques heures sur les ondes de TVA Sports!