Canadiens de Montréal

Dossier Domi : «Tu ne m'écoutes pas!»

Publié | Mis à jour

Max Domi a changé d’agent, a-t-on appris mardi, remerciant le réputé Pat Brisson pour retenir les services de Darren Ferris.

Qu’à cela ne tienne, Michel Bergeron ne change pas son fusil d’épaule et croit qu’il n’y a pas de possibilité de négociation dans le cas de l’attaquant des Canadiens de Montréal. 

Ci-dessus, voyez les propos de Michel Bergeron lors du segment «Sans Filet». 

Et ne lui posez pas la question une fois de plus à savoir si un revirement pouvait survenir au sein de la haute direction de l’organisation montréalaise.

«Je te l’ai dit il y a deux (semaines). On dirait que tu ne m’écoutes pas... tu m’écoutes, mais tu ne me comprends pas!» a lancé Bergie à l’animateur Louis Jean pendant le segment Sans Filet, mercredi, sur les ondes de TVA Sports.

«Je t’ai dit qu’il ne sera pas de retour avec le Canadien!»

Crédit photo : Photo d'archives, AFP

Selon Michel Bergeron, Domi a pris la décision de changer d’agent parce qu’il est insatisfait de sa situation contractuelle.

«Quand tu changes d’agent, c’est parce qu’il te dit "ton contrat de huit ans, Jo, oublie ça"! S’il avait connu deux saisons de 72 points, il l’aurait eu.

«Brisson lui a peut-être dit "tu vas avoir un contrat d’un an ou de deux. Oublie le sept ou huit ans".»

L’ancien entraîneur-chef des Nordiques de Québec croit que nul autre que son père l’a orienté dans son raisonnement.

«Il a appelé papa. Tie Domi a beaucoup de contacts dans la Ligue nationale. Il lui a dit "tu joues sur le quatrième trio, mon gars, t’es mieux que ça!".

«Parfois, un père ne voit pas objectivement.» 

Le CH en séries avec Allen? Bergie y croit 

Par ailleurs, Michel Bergeron donnait une longueur d’avance à l’actuel gardien des Blackhawks de Chicago Corey Crawford pour épauler Carey Price, l’an prochain.

Après tout, le directeur général Marc Bergevin et l’instructeur des gardiens Stéphane Waite connaissent bien le portier de Châteauguay, qu’ils ont côtoyé pendant leur séjour avec l’organisation américaine.

«C’est un bon gars et un gardien sous-évalué dans la LNH et je le voyais (avec les Canadiens l’an prochain)», a-t-il laissé entendre.

Mais c’est finalement Jake Allen qui aura la responsabilité de seconder Carey Price dans un rôle de substitut. La transaction avec les Blues de St. Louis, annoncée mercredi matin, ne déplait pas au «Tigre».

«Oui je l’aime, Jake Allen, a-t-il déclaré, tout en prédisant qu’il aidera le Tricolore à atteindre les séries éliminatoires l’an prochain.

«Je le crois. Je dirais oui tout de suite! C’est beaucoup d’argent pour un an, mais c’est la seule année de contrat.»