Crédit : Mike DiNovo-USA TODAY Sports

Club de foot Montréal

Le «SuperDraft»: à la chasse aux joyaux

Publié | Mis à jour

Pour une 22e fois, la MLS tient son «SuperDraft», ce jeudi, alors que les équipes de la ligue auront l’occasion d’y sélectionner un ou des joueurs issus des rangs collégiaux américains ou du programme «Generation Adidas».

Encore une fois, l’événement sera tenu par visioconférence et sera présenté en direct sur le web.    

Cette année, il a été déterminé que le repêchage ne comptera que trois rondes au lieu de quatre. Toutefois, cinq équipes qui avaient obtenu des choix de quatrième tour lors de transactions dans la dernière année pourront choisir un joueur au terme du troisième tour.

Au final, 86 joueurs devraient être sélectionnés (si personne ne passe son tour) sur les 176 qui seront disponibles à l’encan. L'Austin FC, qui effectuera ses débuts en MLS en 2021, aura le premier choix lors des trois rondes.

Il est important de noter que le nouvellement nommé CF Montréal a échangé ses choix de premier et de deuxième tour dans des transactions qui lui ont permis d’acquérir le défenseur canadien Kamal Miller et l’attaquant américain Mason Toye. Deux joueurs qui, ironiquement, avaient été choisis au «SuperDraft» par leurs formations précédentes.

Le Club de Foot dispose cependant toujours de deux choix de troisième tour, aux 63e (obtenu des Whitecaps contre Evan Bush) et 65e rangs. S’il a souvent passé son tour, ces dernières années, dans les deux dernières rondes de l’encan, le club montréalais pourrait être tenté, cette fois, de choisir un joueur étant donné qu’il n'aura que ces deux sélections sous la main... à moins qu'un autre échange ne survienne entre temps?

Du talent    

Le «SuperDraft» n’a pas l’habitude de livrer des vedettes par dizaines à la MLS à chaque encan. Il ne représente qu’une façon parmi d’autres pour les clubs de mettre la main sur de jeunes joueurs. Cela dit, on y trouve toujours des joueurs intéressants qui peuvent aider les équipes, souvent en leur apportant une profondeur de qualité.

Ces dernières années, feu-l’Impact a notamment pu bénéficier de la contribution de Ken Krolicki, Shamit Shome et Amar Sejdic, tous sélectionnés par le club. 

Et, occasionnellement, un athlète se révèle. Depuis sa mise en place, le repêchage a servi de tremplin pour des joueurs tels que Jozy Altidore, Clint Dempsey, Cyle Larin, Jack Harrison, Michael Bradley, Dax McCarty, Darlington Nagbe et quelques autres. 

L’an dernier, l’attaquant Daryl Dike, choisi au cinquième rang par Orlando, a eu un impact immédiat en marquant huit buts en 17 apparitions. Il est déjà courtisé par des clubs européens.

Crédit photo : Jonathan Dyer-USA TODAY Sports

Il est donc toujours possible, spécialement lors du premier tour, de repêcher un athlète qui deviendra un excellent joueur de MLS.

Cette année, quelques joueurs attirent l’attention des recruteurs. En voici cinq :

Philip Makaya, milieu de terrain    

Joueur étiqueté «Generation Adidas», le natif du Kenya semble faire l’unanimité à titre de probable premier choix de l’encan. Milieu de terrain «box to box», habile passeur, Makaya est aussi responsable défensivement. Il se joindra à une équipe de la MLS, possiblement Austin, après un passage avec les Tigers de Clemson d’où il est sorti avec une foule de distinctions et récompenses.

Calvin Harris, attaquant   

Fils de l’ancien joueur de Sheffield United Terry Harris, l’attaquant né en Nouvelle-Zélande est un solide dribleur qui peut dynamiser une attaque. Il peut aussi évoluer sur l’aile. Harris, qui aura 21 ans en mars, sort de deux saisons productives avec l’Université Wake Forrest après être passé par l’académie du Wellington Phoenix dans son pays d’origine. Également un joueur «Generation Adidas», Harris se joindra immédiatement à l’équipe qui le choisira.

Daniel Pereira, milieu de terrain   

Dernier joueur «Generation Adidas» de la cuvée 2021, le produit de Virginia Tech est un milieu central qui a connu une «ascension météorique» au sein de la formation universitaire. D’abord plus défensif, le Vénézuélien s’est découvert des qualités offensives au fil de sa progression à Virginia Tech. 

Josh Bauer, défenseur   

Le meilleur défenseur de la cuvée 2021 évolue non loin d’ici, à l’Université du New Hampshire. Bauer en un arrière central de 6’1’’ qui a néanmoins amassé quatre buts et cinq passes décisives lors de la saison 2019. Il est polyvalent et on le dit prêt à disputer des minutes en MLS dès la saison prochaine.

Colin Shutler, gardien   

Shutler est peut-être le meilleur gardien disponible. L’athlète de 22 ans est un incontournable depuis 2018 au sein des Cavaliers de l’Université de la Virginie. On le dit habile balle au pied.