SPO-SOCCER-IMPACT-TORONTO-FC

Photo : Le directeur sportif du CF Montréal, Olivier Renard, a réalisé plusieurs bons coups depuis son arrivée en poste, dont l’acquisition de Romell Quioto, locomotive offensive du club la saison dernière. Crédit : Photo d’archives, Ben Pelosse

Club de foot Montréal

Renard n'a pas eu le temps de se la couler douce

Publié | Mis à jour

Olivier Renard est devenu directeur sportif du CF Montréal il y a moins d’un an et demi, et déjà on sent qu’il a placé son empreinte sur cette équipe qui est en train de devenir la sienne.

Arrivé en poste le 28 septembre 2019, le Belge a multiplié les bons coups pour gagner la confiance des partisans qui voient enfin un début de véritable projet sportif, ce qui a longtemps fait défaut à cette équipe désespérément en quête d’une identité au point de changer de nom. 

Renard n’a pas eu le temps de se la couler douce à son arrivée puisque c’est lui qui a finalisé l’arrivée de Thierry Henry au poste d’entraîneur-chef, faisant suite aux démarches amorcées par le président, Kevin Gilmore.

Il a réussi son dernier coup au milieu du tumulte du changement d’identité de l’Impact en refilant, lundi, Maxi Urruti et son lourd contrat à Houston en retour de l’arrière central Aljaz Struna.

Coup d’éclat 

Lors du repêchage d’expansion de Miami et Nashville, Renard s’est départi de l’arrière gauche des deux saisons précédentes, Daniel Lovitz, qui est parti dans le Tennessee.

C’était sans doute la chose à faire puisqu’après avoir démontré de bien belles choses, l’arrière américain semblait avoir plafonné lors de la saison 2019.

Renard a réalisé un coup d’éclat quand il a envoyé le défenseur central Victor Cabrera et une somme d’allocation générale au Dynamo de Houston en retour de Romell Quioto en novembre 2019.

Cabrera n’avait jamais réussi à s’établir comme titulaire fiable, pendant que Quioto s’est fait sortir de Houston à coup de pied dans le derrière en raison de problèmes sur et en dehors du terrain.

Vol 

Pourtant, Renard croyait aux chances du Hondurien de s’établir à Montréal et de relancer sa carrière.

Lors d’une conversation entre deux avions à destination de la Floride l’hiver dernier, il avait insisté auprès du représentant du Journal pour dire qu’il faisait confiance à Quioto, avec qui il avait eu une saine conversation, avant de réaliser la transaction.

Un an plus tard, on peut facilement parler de vol de sa part. Sans l’une des meilleures transactions de l’histoire du club.

Pendant que Cabrera jouait moins de 1000 minutes avec le Dynamo, Quioto est devenu la locomotive offensive de l’Impact, connaissant sa meilleure saison en carrière avec 8 buts et 6 passes en 19 matchs, ce qui lui a valu le titre de Joueur de l’année du club.

Actif 

L’année 2020 s’est amorcée avec le dossier Nacho Piatti, qui voulait rentrer en Argentine. Renard a négocié son transfert et a obtenu Emanuel Maciel, un jeune milieu de terrain qui s’est montré prometteur. Pendant ce temps, Piatti ne joue plus à San Lorenzo.

Il a acquis le vétéran Victor Wanyama, qui est la pierre d’assise du milieu de terrain. Mais sa plus belle prise, c’est le jeune arrière central anglais Luis Binks, 18 ans, qui s’est très bien adapté à la MLS et qui cadre dans la nouvelle philosophie du club.

Dans cet esprit, il a mis la main sur le défenseur gauche Mustafa Kizza, un Ougandais de 21 ans qui devrait être partant cette saison, et a acquis l’attaquant nigérian Sunusi Ibrahim, 18 ans, un autre projet.

Avant Noël, il a acquis le défenseur canadien Kamal Miller d’Austin et le jeune milieu de terrain prometteur de Chicago, Djordje Mihailovic.

La seule ombre au tableau pour le moment est l’acquisition de Mason Toye, qui a déçu.

Feuille de route d’Olivier Renard  

2019  

  • Daniel Lovitz (D) échangé à Nashville contre 50 000 $ en allocation générale et 50 000 $ en allocation ciblée.  
  • Victor Cabrera (D) échangé à Houston avec 100 000 $ d’allocation générale contre Romell Quioto    

2020  

  • Transfert de Joel Waterman (D) du Cavalry de Calgary en Première ligue canadienne  
  • Signature de Steeven Saba (M), Luis Binks (D) et Victor Wanyama (M)  
  • Ignacio Piatti transféré à San Lorenzo, Montréal reçoit Emanuel Maciel (M)  
  • Acquisition de Mustafa Kizza (D) via transfert  
  • Evan Bush échangé à Vancouver contre un choix de 3e ronde au repêchage 2021  
  • Acquisition de Mason Toye du Minnesota contre 600 000 $ d’allocation générale et un choix de 2e ronde en 2021  
  • Signature du défenseur québécois Zorhan Bassong  
  • Acquisition de Kamal Miller (D) d’Austin contre 225 000 $ d’allocation générale et un choix de 1re ronde au repêchage 2021  
  • Acquisition de Djordje Mihailovic (M) de Chicago contre 400 000 $ d’allocation générale en 2021 et 2022, et 200 000 $ en allocation générale conditionnelle  
  • Signatures des joueurs de l’Académie : Jonathan Sirois (G), Tomas Giraldo (M), Keesean Ferdinand (D), Jean-Aniel Assi (M), Sean Rea (M), Nathan-Dylan Saliba (M), Rida Zouhir (M)    

2021  

  • Transfert de l’attaquant nigérian Sunusi Ibrahim, 18 ans  
  • Échange de Maxi Urruti et un choix de 2e ronde au repêchage 2021 à Houston contre Aljaz Struna (D) et une place de joueur étranger en 2021