Boxe

«Zacarias Zapata est retournée trop rapidement dans le ring»

Publié | Mis à jour

Le monde de la boxe est en deuil à la suite du décès tragique de Jeanette Zacarias Zapata, jeudi. 

«C’est extrêmement tragique. Ça crée une onde de choc dans le milieu de la boxe. C’est épouvantable», a commenté l’ancien boxeur Éric Martel-Bahoeli sur les ondes de LCN, vendredi matin, au lendemain de la triste nouvelle, qui l’a lui-même visiblement ébranlé.   

Martel-Bahoeli a d’ailleurs pris la peine d’écrire à Marie-Pier Houle, qui a infligé le knock-out fatal à Zacarias Zapata lors d’un gala du Groupe Yvon Michel (GYM) présenté samedi dernier. 

«Moi-même, j’ai perdu mon meilleur ami, David Whittom, qui est décédé lui aussi à la suite d’un combat de boxe. C’est certain que c’est une période difficile pour Marie-Pier. Il ne faut pas qu’elle se sente coupable. Elle aura clairement besoin de support. C’est une grosse épreuve qu’elle doit vivre. Il ne faut pas qu’elle s’attarde aux messages qu’elle reçoit sur les réseaux sociaux. Elle doit s’entourer de personnes positives qui pourront l’aider. Mes pensées sont avec elle.» 

Selon lui, l’incident aurait pu être évité si la pugiliste était restée plus longtemps inactive après avoir subi un autre knock-out en mai. 

«J’ai vu la vidéo de son combat d’il y a trois mois, où elle s’est fait "knocker" sévèrement. Je pense qu’elle est peut-être retournée trop rapidement dans le ring. Ç’a malheureusement été fatal. C’est extrêmement triste. En plus, elle n’avait que 18 ans.» 

Au moins six mois d'arrêt   

«Son entourage, dont ses entraîneurs, aurait dû lui dire de ne pas revenir dans le ring avant six moins minimum ou même un an, a ajouté Martel-Bahoeli. 

«C’est super important que tes proches soient à l’écoute de tes comportements et de tes symptômes pour s’assurer que quelque chose comme ça n’arrive pas dans un combat. Normalement, avec une bonne équipe médicale et un bon suivi, il n’arrive pas d’accident comme celui-là.» Voyez dans la vidéo ci-dessus l’entrevue complète avec Éric Martel-Bahoeli.

D'ailleurs, Martel-Bahoeli a tenu à défendre son sport, qui est critiqué de toutes parts depuis les terribles événements. 

«Pour certaines personnes, la boxe peut paraître comme un sport barbare, mais ça sauve aussi des vies, ça sort des jeunes de la rue. Le sport peut paraître violent, mais c’est un jeu d’échecs. Je comprends que le principe reste particulier, mais c’est bien au-delà de ça. Dans d’autres sports, comme la course automobile, il arrive également des accidents et des décès.»

Le décès de Zacarias Zapata a été confirmé à 15h45, jeudi. Elle avait été plongée dans un coma artificiel par les médecins des soins intensifs samedi soir.

Puis, Zapata s’est stabilisée pour quelques heures. À ce moment, on avait annoncé qu’elle n’avait pas eu besoin d’opération. Plusieurs signes étaient encourageants.

Toutefois, selon nos informations, la situation s’était dégradée depuis lundi. Les médecins ont noté que le cerveau de la boxeuse avait recommencé à montrer des signes inquiétants. Lors des jours suivants, l’athlète originaire d’Aguascalientes n’a pas été en mesure de reprendre le dessus.

Après une nuit difficile, Zapata est retombée dans un état critique vendredi matin. Elle est décédée quelques heures plus tard.