Boxe

Jeanette Zacarias Zapata rend l’âme

Publié | Mis à jour

La boxeuse Jeanette Zacarias Zapata a succombé à ses blessures, jeudi, à l’hôpital du Sacré-Coeur-de-Montréal. Elle était âgée de 18 ans.

La nouvelle a été confirmée par Groupe Yvon Michel (GYM) en soirée par voie de communiqué. Plusieurs sources en provenance du Mexique avaient été les premiers à annoncer la terrible nouvelle. 

Le décès a été confirmé à 15 h 45. Son conjoint Jovanni Martinez, qui était aussi son entraîneur, est demeuré à son chevet jusqu’à ses derniers moments.

Après avoir subi une défaite par knock-out contre Marie-Pier Houle, Zapata avait été plongée dans un coma artificiel par les médecins des soins intensifs samedi soir. À ce moment-là, elle se battait pour sa vie.

Puis, Zapata s’est stabilisée pour quelques heures. À ce moment, on avait annoncé qu’elle n’avait pas eu besoin d’opération. Plusieurs signes étaient encourageants.

Toutefois, selon nos informations, la situation s’était dégradée depuis lundi. Les médecins ont noté que le cerveau de la boxeuse avait recommencé à montrer des signes inquiétants. Lors des jours suivants, l’athlète originaire d’Aguascalientes n’a pas été en mesure de reprendre le dessus.

Après une nuit difficile, Zapata est retombée dans un état critique vendredi matin. Elle est décédée quelques heures plus tard.

Un père en route

Ce qui est dramatique, c’est que les membres de la famille de Zapata n’ont pas été en mesure de se rendre à temps à son chevet.

Avec l’aide du consulat du Mexique à Montréal, le promoteur Yvon Michel avait entrepris des démarches afin de faire venir le père de la boxeuse, Esteban Zacarias, en urgence.

Toutefois, même s’il avait réglé ses problèmes de passeport et de visas, Zacarias n’a pas été en mesure d’obtenir l’approbation du gouvernement canadien afin de sauter dans un avion. Le destin en a décidé autrement.

La nouvelle a fait rapidement le tour au Mexique. C’est M. Zacarias qui a annoncé la tragédie aux médias de son pays.

Une communauté au tapis

La communauté de la boxe est petite, mais elle est tissée serrée. Les messages de sympathie se sont multipliés rapidement sur les réseaux sociaux.

La première qui a offert ses sympathies à la famille de Zapata a été Kim Clavel. On se souvient qu’elle avait eu de la difficulté à savourer sa victoire samedi dernier en raison de l’état de santé de Zapata. Plusieurs autres se sont joints au mouvement dans les heures suivantes.

Plusieurs personnes ont également eu une pensée pour Marie-Pier Houle qui avait eu le dessus sur Zapata. Dans les derniers jours, elle a été victime de menaces sur les réseaux sociaux. On peut penser que Houle a de bonnes chances de mettre sa carrière sur la glace. Elle vit des moments très difficiles.

«À la suite de l’annonce de la terrible nouvelle du décès de Jeanette Zacarias Zapata, je suis dévastée, a écrit Houle sur ses réseaux sociaux. J’offre mes plus sincères condoléances à sa famille et à son conjoint Jovanni Martinez. Merci de respecter mon désir de ne pas commenter davantage.»

Une enquête?

Depuis samedi soir, l’accident impliquant Zapata soulève beaucoup de questions sur les plans sportif et politique. La boxe professionnelle a eu un droit à un procès sur la place publique.

On peut s’attendre à une enquête sur les circonstances entourant le décès de Zapata. Au cours des derniers jours, on a tenté de faire la lumière sur ce qui est arrivé avant, pendant et après le combat de la Mexicaine.

Pour le moment, on sait qu’elle avait subi un knock-out dans un combat présenté au Mexique il y a trois mois. Après sa suspension de 60 jours, elle a accepté un combat pour venir affronter Houle en sol montréalais pour une somme dérisoire de 1800 $.

Même si tous les rapports médicaux ont indiqué qu’elle pouvait monter sur le ring, le promoteur Yvon Michel et à la Régie des courses, des alcools et des jeux (RACJ) auront des comptes à rendre. La lumière doit être faite pour qu’une telle situation ne se reproduise plus.

Jeanette Zacarias Zapata est la première boxeuse à rendre l’âme au Québec dans un cadre sportif depuis Cleveland Denny en 1980.