SPO-HOCKEY-CANADIEN-PENGUINS

Crédit : Ben Pelosse / JdeM

LNH

«Papa, je t'aime», les dernières paroles de Michel Therrien à son père

Publié | Mis à jour

L’instructeur adjoint des Flyers de Philadelphie Michel Therrien poursuit une belle carrière dans le hockey et pour cela, il doit une fière chandelle à son père Gerry, un homme qu’il décrit encore aujourd’hui avec beaucoup d’émotion.

Décédé en 2007 à l’âge de 77 ans, celui-ci demeure bien ancré dans le cœur de l’ancien entraîneur-chef du Canadien de Montréal, comme il l’a montré dans une entrevue livrée à Rodger Brulotte et diffusée sur le site du «Journal de Montréal». Tout en rappelant le rôle important que son père avait joué dans sa vie, Michel Therrien a décrit, les larmes aux yeux, sa dernière rencontre avec lui. 

• À lire aussi: Fleury se rapportera à Chicago

• À lire aussi: Evander Kane répond à sa «future ex-femme»

C’était dans l’arrondissement de Saint-Léonard, où il a grandi, et à cette époque, il avait momentanément pris congé des Penguins de Pittsburgh, l’équipe qu’il dirigeait.

«Mon père m’attendait. J’avais hâte de le voir pour lui dire comment il m’avait aidé à devenir un meilleur homme et un entraîneur de hockey. Je l’ai serré dans mes bras, car je savais que c’était la dernière fois qu’on se voyait», a-t-il affirmé.

«Papa, je t’aime!», furent aussi parmi ses dernières paroles au moment des adieux.

Lisez l'entrevue complète ici.