Canadiens de Montréal

Des choix déchirants dans les prochains jours

Des choix déchirants dans les prochains jours

Michel Bergeron

Publié 10 juillet
Mis à jour 10 juillet

Bravo ! Bravo ! Bravo ! Les félicitations sont faciles à donner après une deuxième conquête consécutive de la coupe Stanley par le Lightning de Tampa Bay. 

C’est un exploit dans le sport professionnel d’aujourd’hui. Il faut lever notre chapeau à Julien BriseBois et toute son organisation, mais aussi à Marc Bergevin et au Canadien pour toutes les belles émotions qu’ils nous ont fait vivre dans leur parcours de négligés. 

Dans la vidéo, ci-dessus, voyez le bilan de saison de Marc Bergevin.

Ils ont réussi à rallier tout le Québec et la joie est revenue dans la province.

Tampa Bay est toute une machine de hockey, une formation brillamment construite qui n’a pas beaucoup de faiblesses. Leur conquête de la coupe Stanley est pleinement méritée. Après avoir gagné dans la bulle, il faut être content pour cette organisation qui regorge de Québécois de remettre la main sur le précieux trophée devant ses partisans.

Andrei Vasilevskiy n’a vraiment pas volé le trophée Conn Smythe comme joueur le plus utile des séries. Il a été un exemple de constance pour sa formation. Il a d’ailleurs participé à toutes les rencontres du Lightning dans les deux conquêtes de son équipe. 

Le cerbère s’est montré comme une belle force tranquille et il est très difficile à déranger devant son filet. 

SU CANADIENS LIGHTNING -

S’il faut envoyer des fleurs au Lightning, il faut absolument le faire pour Montréal. Le CH a encore une fois montré que c’est une grande organisation. C’est un parcours digne d’un scénario hollywoodien. 

Il a été négligé dans chaque série et il a fait mentir les spécialistes à chacune de ses victoires. Le club était uni, c’était simplement beau à voir.  

Marc Bergevin mérite également beaucoup de crédit. Il a pris des décisions difficiles en congédiant Claude Julien et l’entraîneur des gardiens Stéphane Waite.

Il a essuyé beaucoup de critiques, dont les miennes, et il n’a jamais cessé de croire en sa vision. L’arrivée de Cole Caufield avec l’équipe a été l’étincelle dont l’équipe avait besoin pour que les jeunes et les vétérans se lèvent ensemble.  

Malheureux pour Price et Weber

Tout n’est pas rose, j’ai éprouvé une grande tristesse en regardant Shea Weber et Carey Price après la victoire du Lightning. Il était facile de deviner les pensées de ces deux grands vétérans. 

Est-ce que c’était la dernière chance qu’ils avaient de soulever une coupe à Montréal ? 

POINT DE PRESSE WEBER ET PRICE -

Il faut tout de même apprécier la grande classe des deux joueurs qui ont pris le temps de remercier chacun de leurs coéquipiers.

 Price a connu de grandes séries et même si Weber a certainement ralenti en saison régulière, nous avons pu admirer toute l’importance que le capitaine peut avoir, lors du tournoi printanier. 

Il faut aussi se réjouir de voir toute la belle jeunesse qui anime l’équipe. Caufield, Suzuki et même Romanov lors de la dernière série ont tous acquis une expérience inestimable pour le futur. La grande contribution de cette jeunesse au parcours du Tricolore aidera l’organisation pour de nombreuses années.

Décisions difficiles

Le repêchage d’expansion du Kraken de Seattle va forcer plusieurs choix déchirants dans les prochains jours. 

Montréal devra se plier à cet exercice difficile et mon souhait le plus cher est de voir Corey Perry demeurer avec l’équipe.

Sa contribution va bien au-delà de sa simple production offensive, et tous les jeunes joueurs de l’équipe ont mentionné qu’il est un mentor pour tous. 

PERRY_COMPLET -

Il est simplement un guerrier qui doit rester à Montréal.  

Même si les activités régulières de la LNH forcent un peu tout le monde à regarder vers l’avant, il faudra se souvenir longtemps de cette saison très spéciale du Canadien.

LES ÉCHOS DE BERGIE 

Nikita Kucherov vient ternir la fête

Je n’ai aucune félicitation à adresser à l’endroit de l’attaquant russe qui s’est permis de cracher son venin sur les partisans du Canadien en plus d’écorcher Marc-André Fleury et Connor Hellebuyck avec ses commentaires. 

Je me demande bien ce que Julien BriseBois et tous les Québécois du Lightning ont pensé de sa déclaration. 

Kucherov se moque du CH -

Ce n’est vraiment pas fort et les partisans de Montréal ne faisaient rien de mal. Ils étaient simplement contents et je me demande bien ce qu’il y a de mal à fêter une victoire en finale ? 

Il a entaché la victoire de son équipe et il me fait perdre du temps à parler de lui au lieu de parler de l’excellence de son organisation depuis les deux dernières saisons. Un peu de retenue et de la classe n’auraient pas fait de tort à l’ancien de la LHJMQ.

Une légère boulette pour Bettman

Plusieurs ont remarqué queGary Bettman n’a pas souligné le parcours du Canadien dans son allocution après la rencontre. Je n’y vois pas de geste malicieux du commissaire, mais simplement un oubli malheureux. 

Il faut dire que c’était la fin d’une longue saison qui s’achevait et il s’est pressé d’en finir. 

Il est tellement habitué de se faire huer que de n’entendre que des gens heureux l’a probablement désarçonné. Quand on regarde le fait que la saison a pris fin un 7 juillet, on ne peut venir qu’à la conclusion qu’il était temps que ça finisse.

Dominique Ducharme en permanence

Le moment est arrivé d’enlever le terme intérimaire au titre de Dominique Ducharme et de le nommer officiellement entraîneur-chef de la formation montréalaise. Il a prouvé qu’il était un entraîneur qui appartient à la LNH. 

Il a su s’adapter tout au long des séries éliminatoires et il a été en mesure d’étouffer les gros canons de tous ses adversaires. Il sait exactement ce qu’il veut de ses joueurs et il a le respect de la chambre. 

Il a merveilleusement exploité les outils à sa disposition et ce n’est qu’une question de temps avant qu’il obtienne un plus long contrat.

-Propos recueillis par Jean Carrier