Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

«On ne te veut plus à Toronto, va-t’en!»

Publié | Mis à jour

«On ne te veut plus à Toronto, va-t’en!». 

Il n’y a pas à dire, la panique semble bien installée à Toronto, où les partisans des Maple Leafs, via les réseaux sociaux, s’en sont violemment pris à l’attaquant Mitch Marner, toujours à la recherche de son premier but de la série que son équipe dispute aux Canadiens.     

Sur le compte Instagram du no 16 des torontois, il ne suffit que de consulter quelques photos pour constater la grogne populaire. Les commentaires des internautes ne laissent place à aucune interprétation. 

«Tu es tellement mauvais», lance notamment un utilisateur. «Tu es inutile», renchérit un autre. 

«As-tu oublié comment jouer au hockey», demande un internaute de façon condescendante. 

Et les attaques verbales ne se sont pas arrêtées là, certaines personnes allant même jusqu’à demander à l’attaquant de quitter Toronto. 

«Lundi, tu joues ta dernière partie en tant que Leaf», lance un homme. «On ne te veux plus à Toronto, vas-t’en», commente sans retenue un autre partisan. 

Plus bas, d’autres fans ne se sont pas gênés pour critiquer le rendement de Marner de façon plutôt corsée. Les commentaires allaient comme suit :

«As-tu oublié comment jouer au hockey?»

«Arrête de jouer au hockey. Tu es inutile en séries.»

«Es-tu en uniforme depuis le début des séries? On ne te voit pas!»

Pourtant, lorsqu’on analyse froidement le jeu global de Marner, il est difficile trouver quelque chose de sensé à critiquer, si ce n’est que sa récolte de buts. Son dernier filet en séries éliminatoires remonte en effet à 2019.

L’habile droitier compte toutefois quatre aides en six affrontements dans la série contre le CH, et il se montre très menaçant près de la cage des montréalais, mais a souvent été frustré par Carey Price. 

Les Maple Leafs de Toronto n’ont pas remporté la moindre série depuis 2004. Dans les dernières années, la formation ontarienne a de surcroît perdu de confortables avances et a laissé filer plusieurs rivaux en deuxième ronde. Le scénario se répétera-t-il dans cette confrontation contre les Canadiens? 

Les partisans des Leafs ont peut-être raison d’être nerveux et impatients, mais rien n’excusera jamais les attaques personnelles envers un joueur. Que tout le monde demeure civilisé!