Canadiens de Montréal

Canadiens - Leafs: Si la tendance se maintient...

Publié | Mis à jour

Le match numéro 6 entre les Canadiens de Montréal et les puissants Maple Leafs de Toronto a offert des émotions fortes, voire un suspense sans précédent aux fidèles de la Sainte-Flanelle dans la présente rivalité. Maintenant, il ne reste plus qu’à compléter la besogne pour les négligés afin de poursuivre l’aventure et écrire un nouvel exploit dans un imposant livre enrichi de 112 ans de récits.

Pendant que l’extase bat son plein dans la métropole québécoise, la Ville Reine, elle, est en mode panique. Non pas parce que les visiteurs tiraient de l’arrière 2-0 après 40 minutes, samedi, mais bien parce qu’ils n’ont pu éviter un match sans lendemain après avoir nivelé la marque en fin de rencontre.       

Avant le frénétique filet de Jesperi Kotkaniemi en prolongation, Corey Perry et Tyler Toffoli - deux ex-vainqueurs de la coupe Stanley - ont sonné le réveil de l’attaque massive à 77 secondes d'intervalle pour doubler l’avance du Tricolore, mais Jason Spezza et TJ Brodie ont marqué dans les 10 dernières minutes, ce qui a joué avec les nerfs de bon nombre de partisans avant le dénouement dramatique.

Les Canadiens forcent la tenue d'un match ultime! -

Ironiquement, le CH est devenu la première équipe de l'histoire de la LNH à bousiller une avance de plusieurs buts en troisième période dans deux matchs consécutifs où il faisait face à l'élimination, et les remporter chaque fois. Ça ne s’invente pas.

Les Canadiens sont également devenus la neuvième équipe de l'histoire de la LNH - la deuxième en autant d'années - à remporter deux matchs consécutifs en prolongation tout en faisant face à l'élimination. Les Flyers de Philadelphie ont fait de même lors des matchs 5 et 6 du deuxième tour contre les Islanders de New York, l’été dernier.

Il s’agit de la quatrième fois de l'histoire que la concession montréalaise force un match numéro 7 malgré un retard de 3-1 dans une série. C’est arrivé en finale de la Coupe Stanley en 1954 contre les Red Wings de Detroit, aux quarts de finale de 2004 contre les Bruins de Boston, puis à la surprise générale, aux quarts de 2010 face aux Capitals de Washington. 

Le Bleu-blanc-rouge a avancé au tour suivant dans les deux plus récents cas.

Place à un match sans lendemain       

Sensationnel dans la présente série, le gardien Carey Price a effectué 41 arrêts samedi pour améliorer sa fiche à 9-6 en 15 situations d'élimination. Ses neuf victoires sont inégalées dans pareille circonstance dans l'histoire du club. 

Dans la LNH, seul Henrik Lundqvist (16-11 en 27 duels) a inscrit plus de victoires dans un tel scénario parmi les gardiens actifs du circuit.

Lundi marquera la deuxième fois en 103 ans d’histoire de la rivalité Canadiens-Maple Leafs qu’une septième confrontation a lieu dans une série, une première depuis les demi-finales de 1964, lorsque Dave Keon a réussi un tour du chapeau dans une victoire torontoise de 3-1 au Forum.  

Historiquement, le CH a remporté 14 de ses 23 matchs no 7. Les Leafs, eux, possèdent un taux de succès de ,875 dans les matchs 7 (7-1) à domicile.

La dernière participation du CH à un septième affrontement remonte à 2014, face aux Bruins. Price avait effectué 29 arrêts et Brendan Gallagher a récolté deux aides alors que les Canadiens dans un gain de 3-1 en série au deuxième tour.

Vétérans aguerris, statistiques frappantes       

Lundi, quatre joueurs des deux côtés possèderont au moins cinq parties d'expérience dans un match no 7. Chez les visiteurs, Perry (huit) et Toffoli (cinq) en totalisent 13. Chez les hôtes, Joe Thornton (huit) et le défenseur Jake Muzzin (cinq) en ont autant sous la cravate. 

Et que révèlent les statistiques lorsqu’on voyage dans le temps? 

L'équipe qui marque le premier but a connu un rendement de 136-46 (,747) dans les 182 matchs no 7 disputés en séries éliminatoires de la Coupe Stanley (1-0 en 2021). De plus, les équipes à domicile ont eu l’avantage 106-76 (,582).

Par ailleurs, 91 des 182 matchs no 7 ont été décidés par une marge d'un but...soit exactement 50% de ces rencontres! 

Enfin, 45 des confrontations ultimes dans le format 4 de 7 ont nécessité des prolongations (24,7%). Les équipes à domicile ont un avantage de 23-22 dans ces compétitions.

Le constat est fort : si la tendance se maintient, les amateurs auront droit à un autre affrontement épique entre les deux clubs au Scotiabank Arena, lundi soir. 

La seule certitude : l’équipe qui triomphera en évitant la mort subite affrontera au tour suivant les Jets de Winnipeg, une formation bien reposée.

Canadiens - Maple Leafs 7 : c'est un rendez-vous à TVA Sports et TVA Sports direct dès 19h!