NORLINDER

Crédit : Photo d'archives

Canadiens de Montréal

CH: «Il pourrait être très dangereux dans la LNH»

Publié | Mis à jour

La nécessité d’un défenseur gaucher au gros potentiel offensif a rarement été aussi grande qu’actuellement chez les Canadiens. 

En cette saison 2020-2021 où tous les espoirs semblaient pourtant permis considérant les nombreuses acquisitions de Marc Bergevin, un constat saute aux yeux : cette équipe a cruellement besoin d’un autre arrière imaginatif (en plus de Jeff Petry) pouvant produire et orchestrer des jeux à cinq contre cinq. Il en va du succès même du jeu de transition. 

La date limite des transactions étant maintenant chose du passé, les dirigeants du CH devront, d'ici la fin de la campagne, vivre ou mourir avec les effectifs qu’ils ont sous la main. 

À long terme, toutefois, il y a peut-être une lueur d’espoir... 

Disputant cette année sa première saison en Ligue élite suédoise (SHL) avec Frolünda, l’espoir du Tricolore Mattias Norlinder (défenseur gaucher de 21 ans et choix de 3e ronde en 2019) a fait écarquiller bien des yeux et semble promis à un avenir radieux dans la LNH. 

C’est du moins l’avis de Joe Veleno, un Québécois et choix de première ronde des Red Wings (2018) qui a disputé la dernière saison à Malmö, également dans la SHL. 

Dans un entretien avec le TVASports.ca, celui qui a affronté Norlinder à quatre reprises dans les derniers mois s’est montré très élogieux envers le jeune arrière.

«C’est un bon défenseur qui a un gros bagage d’habiletés. Il est audacieux et aime créer des jeux», a d’abord lancé Veleno. 

«Bien sûr, étant très jeune, il apprend à jouer ses matchs de la bonne façon, mais tous les outils sont là. Je pense que dans quelques années, il évoluera avec les Canadiens. Actuellement, il est dans une bonne position avec Frolünda. C’est une organisation qui développe très bien ses jeunes joueurs.»

Mattias Norlinder
Crédit photo : Photo courtoisie, Frolunda HC

En 2020, Marc Bergevin n’avait pas hésité, lui non plus, à vanter les mérites de son habile patineur.

«C’est l'un de nos très beaux espoirs. Il y a ceux qui sont déjà à Montréal, comme Kotkaniemi, Suzuki et Romanov. Après ce groupe, c’est probablement celui qui nous impressionne le plus.»

«Il pourrait être très dangereux dans la LNH» 

L’un des premiers réflexes des amateurs de hockey, lorsqu’il est question d’un joueur qu’ils n’ont jamais vu jouer ou si peu, est de foncer sur internet pour s’enquérir de ses statistiques. 

Dans le cas de Norlinder, sauvons-nous un peu de temps. Voici les chiffres : 10 points, dont cinq buts, en 35 matchs de saison régulière, puis cinq points, dont trois buts, en sept matchs éliminatoires. 

Lorsqu’on considère le jeune âge de Norlinder et la qualité défensive de la SHL, il y a quand même de quoi être emballé

Pour Veleno, le potentiel impact du Suédois dans le circuit Bettman pourrait justement être très grand, et ce dans un futur pas si lointain. 

«Je pense que dans quelques années, s’il demeure en santé, Norlinder pourrait être un défenseur très dangereux offensivement dans la LNH. Il a du flair...»

Il y a quelques mois, l’espoir du CH indiquait à TVA Sports qu’il comptait honorer la totalité de son entente avec Frolünda (laquelle se termine à l’issue de la prochaine campagne) avant de penser à faire le saut en Amérique du Nord. 

Il faut admirer sa loyauté, mais dans les hauts bureaux du Centre Bell, les dirigeants du CH doivent commencer à être impatients de le voir débarquer «chez nous». 

Entretemps, la balle est dans le camp de Mattias Norlinder. 

Il doit d’une part poursuivre sa belle progression en Suède, mais surtout s’assurer d’être fin prêt à tenter l’aventure professionnelle de notre côté de l’océan quand le moment sera venu. 

Deviendra-t-il, d'ici quelques années, la fameuse perle rare recherchée depuis tant d'années à la ligne bleue des Canadiens?