Crédit : Bill Streicher-USA TODAY Sports

MLS

Cinq joueurs qui pourraient exploser en 2021

Publié | Mis à jour

La saison 2021 de la MLS démarre ce soir et comme il s’agit de plus en plus d’une «ligue de jeunes», il faut s’attendre à ce que certains joueurs prometteurs sortent de l’ombre au cours des prochains mois.   

Les centres de formation de la ligue produisent de plus en plus de joueurs de bon calibre, sans parler de ceux issus du «SuperDraft», et les clubs réussissent maintenant à en attirer d’autres venant de l’étranger, qui voient désormais la ligue comme une étape valide vers les plus hauts sommets de la planète soccer. 

C’est emballant et ça ne fait que commencer.

Voici donc cinq joueurs qui pourraient devenir des têtes d’affiche en MLS cette année :

Anthony Fontana, milieu de terrain, Union de Philadelphie  

Produit de l’excellente académie de l’Union, le natif du Delaware en sera à une quatrième saison avec l’équipe après avoir débloqué en 2020 avec ses six buts en 17 apparitions. Talentueux, le joueur de 21 ans profitera assurément du départ de Brendan Aaronson (un autre joueur issu de l’académie) vers l’Europe : l’entraîneur de l’Union, Jim Curtin, a d’ailleurs indiqué que Fontana recevra «les clés» de l’attaque de l’équipe cette année.

Favorisant un style plus direct qu’Aaronson, Fontana aime tirer et pourrait marquer sa part de buts en 2021. Son jeu doit encore être poli, assure Curtin, mais l’Américain, s’il continue sa progression, empruntera vraisemblablement le même chemin qu’Aaronson à moyen terme. En attendant, il risque de divertir les amateurs de MLS.  

 

Tajon Buchanan, défenseur latéral/ailier, Revolution de la Nouvelle-Angleterre  

Le latéral canadien a émergé au cours de la saison 2020 et s’est montré particulièrement efficace en fin de calendrier et durant les éliminatoires. Les partisans du CF Montréal se souviendront sans doute de sa solide performance lors de l’élimination de l’équipe aux mains du Revolution en novembre. 

Pour Buchanan, ce n’est que le début. Plus récemment, l’Ontarien de 22 ans s’est fait remarquer sous les couleurs du Canada en marquant deux fois contre le Salvador lors d’un match de qualification pour les Jeux olympiques. 

Il semble actuellement en grande confiance et en pleine éclosion. Avec tout le talent qu’il y a déjà en Nouvelle-Angleterre, Buchanan nous prépare sans doute une grosse saison en 2021.

 

Ayo Akinola, attaquant, Toronto FC  

En voilà un autre qui donne des cauchemars aux partisans du CF Montréal : qui a oublié son triplé contre la formation québécoise lors du tournoi de retour au jeu à Orlando, l’été dernier?

Ce n’était pas un feu de paille. Akinola, produit de l’académie torontoise, est un vrai talent. «Il est en train de devenir un avant-centre de premier plan grâce à son intelligence, sa force, sa vitesse et son calme devant le filet», observait récemment l’ex-attaquant de la MLS Charlie Davies

Akinola trouve les espaces, confond les défenseurs et s’est découvert des affinités avec le milieu offensif et passeur émérite Alejandro Pozuelo. Le joueur de 21 ans risque de marquer beaucoup de buts en 2021, d’autant plus que Jozy Altidore ne rajeunit pas et tend à se retrouver souvent à l’infirmerie. D’ailleurs, grâce à la montée en puissance d’Akinola, le TFC n’a pas à se presser à trouver un autre attaquant pour pallier les manques d’Altidore.

 

Cole Bassett, milieu de terrain, Rapids du Colorado 

Les Rapids ont connu une saison plutôt intéressante en 2020 et la montée en force du joueur de 19 ans, produit de l’académie du club, n’y est pas étrangère. Bassett est un milieu central «box to box» infatigable, intelligent, fort techniquement et il est maintenant capable de contribuer au plan offensif.

Déjà pisté par des écuries européennes, Bassett, malgré son très jeune âge, pourrait être le patron du milieu de terrain des Rapids en 2021. Il a tout ce qu’il faut pour devenir un incontournable... d’ici à ce qu’il soit transféré en retour de quelques millions! 

Crédit photo : Isaiah J. Downing-USA TODAY Sports

 

Gianluca Busio, milieu offensif, Sporting de Kansas City 

Suivi par des clubs italiens depuis un certain temps, le milieu offensif de 18 ans a demandé le numéro 10 et l’entraîneur du Sporting, Peter Vermes, n’a pas hésité à dire oui.

Cela en dit long sur la confiance qui habite Busio, un produit de l’académie du club. C’est également révélateur de l’opinion qu’a Vermes de son talent. Il ne faut pas oublier que Busio, malgré son très jeune âge, a déjà trois saisons de MLS derrière la cravate.

«Je pense sincèrement qu’il est un incroyable talent», disait récemment Vermes.

«C’est un très bon jeune et je m’attends à beaucoup de sa part cette année (...) Je pense qu’il va impressionner le public d’une manière différente.»