Impact de Montréal

Trop peu trop tard pour l'Impact

Publié | Mis à jour

Pas facile de disputer un match quand tu apprends quelques heures plus tôt que deux joueurs sont partis. C’est dans ce contexte que l’Impact de Montréal s’est incliné 3 à 2 devant le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, mercredi.

Quelques heures plus tôt, on apprenait le transfert de Saphir Taïder et le départ pour une durée indéterminée du gardien Clément Diop.

L’Impact a longtemps donné l’impression d’une équipe qui voulait être ailleurs et il faut l’admettre, Thierry Henry avait l’enthousiasme d’un condamné à mort lors de son entrevue de la mi-temps à TVA Sports.

Avec ce second revers d’affilée, le Bleu-Blanc-Noir poursuit sa glissade au classement et se retrouve maintenant au neuvième rang dans l’Est, ayant été dépassé par Nashville.

Dire que le Revolution n’avait jamais gagné au Red Bull Arena. Il aura fallu qu’il y affronte une autre équipe que les Red Bulls pour y parvenir.

Insatisfait

Thierry Henry n’a pas hésité à manifester son mécontentement après la rencontre.

«Il y a des soirs où j’arrive à trouver des trucs positifs, mais ce soir, c’est vraiment dur. Ça fait trois fois qu’on les affronte et qu’ils nous font la même chose. Ils sont agressifs dès le début.

«On met en place un plan de match qu’on n’exécute pas. C’est difficile de revenir d’un 2 à 0.»

Henry avait bien peu de munitions puisqu’il était aussi privé de Bojan et Zachary Brault-Guillard, blessés.

«Je ne peux pas rentrer dans les détails [de leurs blessures], mais ça commence à ne pas être facile pour nous. On perd des joueurs, on perd Rod [Fanni] et Luis [Binks] sera suspendu au prochain match.»

Assailli

L’Impact a été assailli de toute part et le Revolution s’est forgé une avance de 2 à 0 entre la 13e et la 20e minute sur des buts de Kekuta Manneh et Teal Bunbury.

Amar Sejdic a réduit la marque avec son second but en deux matchs (28e), mais la première demie s’est mal terminée quand Rod Fanni est parti en civière à la suite d’une blessure à l’ischio-jambier droit. Ça pourrait sonner la fin de la carrière du vétéran de 38 ans.

L’Impact, qui a paru amorphe pendant la première demi-heure de jeu, avait repris vie après le but de Sejdic. Adam Buksa a toutefois fait 3 à 1 à la 51e minute pour couper les jambes de l’Impact.

Le Bleu-Blanc-Noir a eu un soubresaut en fin de match et Ballou Tabla a marqué pendant les arrêts de jeu (90+2) sur une passe de Romell Quioto.

C’est dommage pour le gardien James Pantemis, qui n’a pas eu tout l’appui qu’il méritait à son premier départ dans la MLS. Il a tout de même réalisé six arrêts.

«James a semblé nerveux en début de match et ensuite, il a fait des arrêts qui l’ont fait grandir tout au long du match», a noté Henry.

⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊  

2e mi-temps:             

90' Fin du match. 

90' Romell Quioto, encore lui, alimente Ballou Tabala à la perfection. Le #17 de l'Impact réduit la marque à 3-2. 

85' Romell Quioto tente un tir du droit. Sa frappe est extrêmement puissante, mais rate le cadre. 

73' Samuel Piette sert très bien Romell Quioto et l'envoie seul devant le filet des Revs, mais Matt Turner sort et stoppe la menace.

72' Maxi Urruti entre, Shamit Shome sort. 

62' Bien alimenté par Victor Wanyama, Quioto voit son tir être bloqué par Matt Turner. L'Impact est toujours déficitaire au score. 

54' Mason Toye est remplacé par Ballou Tabla. 

52' BUT! Lancé derrière les défenseurs de l'Impact, Buksa s'y prend par deux fois et marque finalement d'un tir du pied droit. 3-1 Revolution. 

49' Laissé seul sur la droite, Teal Bunbury décoche un tir qui manque nettement de précision. 

47' Aussitôt entré, Jorge Corrales tente une frappe de l'extérieur de la surface, mais rate la cible. 

46' Clément Bayiha sort au profit de Jorge Corrales. Deuxième changement de l'Impact dans ce match. 

1re mi-temps:                         

45' Fin de la première mi-temps. 

45' Blessé à une jambe, Rod Fanni doit quitter le match. Joel Waterman entre en jeu. 

40' Mason Toye obtient une belle occasion. Tout près du filet de Turner, il tente de frapper un ballon à la volée, mais rate la cible de beaucoup. 

36' Lancé dans la profondeur, Kekuta Manneh se retrouve seul devant Pantemis, mais le gardien de l'Impact y va d'une sublime sortie et fait l'arrêt. 

34' Adam Buksa tente sa chance des 20 mètres. James Pantemis y va toutefois d'une belle parade à sa droite.

31' Romell Quioto décoche un bon tir, mais l'angle restreint ne l'aide pas. Matt Turner repousse le ballon. Fin de la menace. 

28' BUT! Romell Quioto parvient à passer le dernier rideau défensif et sert un sublime ballon à Amar Sejdic, qui complète. Un deuxième but en deux matchs pour le milieu de terrain de l'Impact! 2-1. 

24' À l'entrée de la surface, Diego Facundez tente une frappe lointaine, mais rate le cadre. Déjà un 11e tir tenté pour la Nouvelle-Angleterre! 

20' BUT! Fin seul devant Pantemis, Teal Bunbury reçoit un centre parfait sur la tête et redirige le ballon dans la cage de la formation montréalaise. 2-0 Revs! 

19' Manneh, encore lui, sert Facundez à la perfection. Ce dernier se retrouve seul devant Pantemis, mais le gardien résiste de belle façon. 

13' BUT! Kekuta Manneh se reprend et inscrit les Revs à la marque. Il profite d'une belle remise d'Adam Buksa et dépose le ballon dans le filet de l'Impact. 1-0 Revolution. 

9' Légèrement déporté sur la gauche, Kekuta Manneh envoie une violente frappe sur le cadre montréalais, mais James Pantemis se dresse et réalise son premier arrêt de la saison. 

1' Le match à peine commencé, Alexander Büttner décoche un laser des 30 mètres, mais rate le cadre de justesse. 

0' Début du match. 

⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊

Si l’Impact de Montréal veut se maintenir à flot dans la course aux séries éliminatoires, il se doit de l’emporter contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, qui sera le visiteur au Red Bull Arena mercredi soir.

Après une victoire surprenante contre le Crew de Columbus il y a une semaine et une prestation intéressante qui s’est soldée par un revers à Philadelphie dimanche, le Bleu-Blanc-Noir n’a pas le choix de relever son jeu d’un cran de plus. 

Voici d'ailleurs le onze partant proposé par Thierry Henry en vue de ce duel: 

À l’heure actuelle, les Montréalais occupent le huitième rang de l’Association Est avec 20 points et même si les

10 premières positions accéderont aux séries, rien n’est encore assuré puisque Miami (12e) et Nashville (11e) sont à trois et deux points de l’Impact.

En incluant la rencontre de mercredi soir, il ne reste plus que six matchs à disputer avant la fin de la saison régulière. Les hommes de Thierry Henry doivent donc amasser le plus de points possible afin d’assurer leur place dans le tournoi de fin de saison.

Henry persiste et signe                            

Après le match de dimanche contre l’Union de Philadelphie, Thierry Henry avait critiqué une décision de Romell Quioto en disant qu’il avait tenté de jouer de façon trop raffinée sur une occasion manquée qui aurait permis à l’équipe de faire 2 à 2 en fin de match.

L’entraîneur-chef s’est défendu d’avoir été dur envers son meilleur marqueur et en a même rajouté une couche.

«Je n’ai pas été sévère, j’ai été honnête. Romell a fait une très bonne entrée, mais il a eu un excès de confiance et ça peut arriver.

«On a une différence de la langue française à mon avis, a-t-il dit à un collègue. Si vous me reposez la question demain, je vais vous dire la même chose.»

Même s’il a insisté plusieurs fois sur le fait qu’il ne changeait pas d’avis sur son commentaire, il a tout de même donné du mérite à Quioto.

«Si on est là où on est, c’est aussi grâce à lui et quand il est entré, il a changé la donne du match.»

Du fil à retordre                            

Il s’agira d’un quatrième affrontement entre l’Impact et le Revolution cette saison. Le Bleu-Blanc-Noir a remporté la première rencontre en février et s’est ensuite incliné à deux reprises.

«Il faut trouver des solutions parce que cette équipe nous a posé des problèmes», a reconnu Thierry Henry.

«C’est l’une des équipes qui nous a le plus embêtés au niveau du jeu à part le premier match. Lors du dernier match, ils nous ont bien empêchées de sortir de derrière.»

Outre une équipe qui ne donne pas d’espace pour sortir le ballon, l’Impact affronte aussi la seconde défensive de la Major League Soccer (MLS) avec seulement 14 buts accordés en 17 rencontres.

Fatigue                            

Même s’il y a des retours dans l’alignement, Henry a continué de parler de fatigue pour ses hommes, une complainte qui commence à être très redondante.

«Tout le monde est fatigué physiquement et mentalement, tout le monde est au bout du rouleau. On fait avec les moyens du bord. C’est difficile de travailler tactiquement parce qu’on manque de joueurs à l’entraînement.»

Il s’est une fois de plus plaint que l’équipe ne soit jamais à la maison même si quatre des six dernières rencontres seront disputées «à domicile».

«Tous les matchs sont à l’extérieur pour nous. Le stade Saputo n’est pas dans le New Jersey.

«Vous pouvez voir vos enfants après le travail. Nous, quand on termine, on retourne à l’hôtel.»

L’adversaire en cinq points                            

Bonne séquence

Le Revolution traverse une séquence intéressante de six matchs au cours desquels il n’a subi qu’une seule défaite. Le jeu défensif des «Revs» est particulièrement intéressant avec seulement trois buts accordés pendant cette période.

Meilleurs à l’étranger

Dans une ligue reconnue pour l’avantage du terrain, les «Revs» cassent le moule et sont nettement meilleurs à l’étranger avec une fiche de 5-2-2, pendant qu’ils présentent un dossier inexplicable de 1-5-2 à domicile, la seule victoire ayant été remportée contre l’Impact.

Le retour de Nguyen

Après des parenthèses à Los Angeles et Miami, Lee Nguyen disputera un huitième match depuis son grand retour avec le Revolution. C’est au cours du week-end qu’il est sorti de sa coquille avec un but et une passe contre NYCFC.

Bou absent

Outre Carles Gil, qui a été opéré au tendon d’Achille, Gustavo Bou est aussi absent, lui qui est le meilleur pointeur de «Revs» avec cinq buts et trois passes. Ce n’est pas une mauvaise chose, il a marqué deux buts en trois matchs contre l’Impact cette saison.

Bunbury est efficace

En l’absence de Gustavo Bou, le Canadien Teal Bunbury a assuré le week-end dernier en marquant un but. Il est d’ailleurs à égalité avec son coéquipier en tête des buteurs de l’équipe, avec cinq filets.