Crédit : AFP

MLB

MLB: les plus grandes déceptions de la saison 2022

MLB: les plus grandes déceptions de la saison 2022

François Paquet

Publié 19 septembre
Mis à jour 19 septembre

Il reste moins d’un mois à la saison régulière du baseball majeur, alors voici quelques équipes et joueurs, qui ont déçu cette saison.

1- Tigers de Detroit

J’avais choisi les Tigers pour être la surprise dans la Ligue américaine, mais je me suis royalement trompé. Avec l’arrivée de bons vétérans comme Javier Baez et Eduardo Rodriguez, jumelés à la rentrée de quelques recrues comme Riley Greene et Spencer Torkelson, les Tigers semblaient vraiment voir la saison 2022 comme un tremplin pour la prochaine étape, eux qui avaient gagné 77 matchs l’an passé. Mais les recrues et les nouveaux venus ont déçu et deux de leurs meilleurs jeunes bras en Casey Mize et Matt Manning, ont été blessés en début de saison. On se rend compte que leur attaque n’est présentement pas de calibre pour les majeurs et qu’ils auront besoin de renfort au monticule pour être compétitifs sur une période 162 matchs. Le gérant A.J. Hinch a peut-être remporté la Série mondiale en 2017, mais pour le moment, il ne semble pas du tout être l’homme de la situation à Detroit.

2- Anthony Rendon – Angels de Los Angeles

Une autre année perdue pour l’ancienne vedette des Nationals. Après avoir joué 54 matchs pour les Angels lors de la saison écourtée, Rendon n’en avait disputé que 58 l’an passé en raison des blessures. Cette année, à sa 3e année d’un contrat de 7 ans-245 millions, le joueur de 3e but des Angels n’a joué que 45 parties avant de voir sa saison se terminer en raison d’une opération au poignet. En 3 saisons avec les Angels, Rendon n’a frappé que pour .252 avec 20 circuits et 89 points produits. Disons que c’est plus que maigre comme production, surtout avec un salaire annuel de 35 millions de dollars par saison. Il lui restera donc 4 autres saisons pour justifier son énorme salaire, mais rendu déjà à 32 ans, ce sera très compliqué.

3- Angels de Los Angeles

Plusieurs pensaient que c’étaient l’année des Angels et que les hommes de Joe Maddon allaient chauffer les fesses des Astros pour le premier rang dans l’ouest. Avec l’arrivée de quelques bras supplémentaires comme Noah Syndergaard et Michael Lorenzen, l’espoir était de mise en Californie, surtout que les Angels ont connu un excellent début de campagne. Mais la chaîne a débarqué en juin, alors que l’équipe a perdu 15 matchs de suite et que le gérant a été congédié après la douzième défaite. L’arrivée de Phil Nevin comme gérant par intérim n’a rien changé même que l’équipe a continué à dégringoler. Les blessures à Mike Trout et Anthony Rendon n’auront certainement pas aidé la cause de l’équipe, mais les meilleurs clubs savent comment gagner en l’absence

de certains de leurs joueurs vedettes. Le propriétaire de l’équipe Art Moreno a mentionné que l’équipe était maintenant à vendre et ce serait peut-être le temps d’échanger Mike Trout et Shohei Ohtani, pour aller chercher une tonne de bons jeunes joueurs et de reconstruire sur des bases plus solides.

4- Kris Bryant – Rockies du Colorado

L’ancien joueur de 3e but des Cubs et des Giants, a surpris beaucoup d’observateurs en décidant de signer avec les Rockies. Le club ne devrait pas être compétitif avant plusieurs années, mais Bryant s’est laissé tenter par une offre de 7 ans, évalué à 182 millions et aussi un endroit rêvé pour les frappeurs avec la balle qui voyage plus que n’importe où ailleurs, en raison de l’altitude. Mais pour connaître du succès, il faut rester en santé et Bryant a passé plus de temps à l’infirmerie que sur le terrain, alors que ce dernier n’a joué que 42 matchs cette saison, récoltant un maigre total de 5 circuits et 14 points produits. Ce qui est bizarre dans tout ça, c’est que les Rockies ont tout fait pour se débarrasser du gros contrat de Nolan Arenado il y a quelques années et n’ont pas fait d’offre sérieuse à Trevor Story avant qu’il ne signe à Boston. La direction semble lancer différents signaux à ses partisans, mais rien n’indique qu’ils seront compétitifs bientôt, même si Bryant revient en santé l’an prochain.

5- Joey Gallo – Dodgers de Los Angeles

Il y a quelques semaines, je pensais que Marcus Semien serait candidat pour cette liste, après des débuts horribles avec les Rangers du Texas. Mais l’ancien des Jays s’est replacé, si bien qu’il se dirige vers une saison de 25 circuits et 25 buts volés, ce qui est assez exceptionnel dans le baseball d’aujourd’hui. Alors je me suis tourné vers Joey Gallo, qui, après un début de saison horrible avec les Yankees, a été échangé aux Dodgers pour une bouchée de pain. Il aurait peut-être été préférable qu’il soit échangé dans un petit marché pour mieux retrouver sa confiance, mais ce ne fût pas le cas et sa moyenne est toujours sous la barre des .200 en Californie. Gallo se trouvera probablement une équipe prête à le mettre sous contrat l’an prochain, malgré tous ses problèmes en attaque, mais il lui faudra assurément trouver une façon de mettre la balle en jeu plus souvent, lui qui est retiré au bâton pour environ 45 % de ses présences. Gallo a déjà réussi à avoir quelques saisons intéressantes au Texas malgré les nombreux retraits au bâton, mais il semble avoir touché le fond du baril cette année et rien n’indique qu’il redeviendra un joueur régulier l’an prochain, pour celui qui aura 29 ans au mois de novembre.