CF Montréal

Le CF Montréal vers un long parcours éliminatoire?

Publié | Mis à jour

Le CF Montréal a confirmé vendredi soir sa place en éliminatoires de la Major League Soccer (MLS) pour la première fois depuis 2016. À sa quatrième présence dans le tournoi de fin de saison, le Bleu-Blanc-Noir sera même un candidat sérieux pour le championnat.

Le but tardif de Zachary Brault-Guillard, pour arracher un match nul spectaculaire contre le Crew de Columbus, a semé l’hystérie au Stade Saputo. Est-ce que cette scène pourrait se répéter en octobre à la maison? 

Le premier match éliminatoire à domicile du CF Montréal a eu lieu en 2015, après avoir décroché l’avantage du terrain en concluant au troisième rang dans l’Association de l’Est. Dans le stade de la métropole québécoise, il avait vaincu 3 à 0 le Toronto FC au premier tour.

L’aventure s’était toutefois terminée à l’étape suivante, avec une défaite au total des buts contre le Crew. L’Impact l’avait emporté 2 à 1 au Stade Saputo dans le premier duel, mais un certain Kei Kamara avait marqué deux buts lors du deuxième rendez-vous pour éliminer Montréal.

Comme en 2016? 

En 2016, le onze montréalais est sorti de nulle part en se rendant en demi-finale de la Coupe MLS, le meilleur résultat du club à ce jour. Il a défait le D.C. United et les Red Bulls de New York pour prendre rendez-vous avec le puissant Toronto FC.

Au Stade olympique, les hommes de Mauro Biello ont battu leurs éternels rivaux 3 à 2, devant plus de 60 000 de leurs partisans. Le match revanche, au BMO Field, est cependant allé dans le sens inverse. À égalité 5 à 5 au total des buts au sifflet annonçant la fin du temps régulier, les deux équipes ont dû jouer en prolongation. Les «Reds» ont battu deux fois le gardien Evan Bush pour se sauver avec la victoire.

Trois ans plus tôt, à sa deuxième saison seulement en MLS, Montréal avait atteint les éliminatoires, mais avait été écarté dès la ronde de qualification par le Dynamo de Houston, en vertu d’une défaite de 3 à 0.

En 2020, dans un format différent en raison de la pandémie de COVID-19, le Bleu-Blanc-Noir a aussi échoué à se qualifier pour le tableau principal, étant battu 2 à 1 par le Revolution de la Nouvelle-Angleterre. Gustavo Bou avait inscrit un but dans les arrêts de jeu de la seconde mi-temps pour servir un revers crève-cœur aux Montréalais.