Crédit : AFP

Omnium banque Nationale

Omnium Banque Nationale : Cori Gauff expéditive

Publié | Mis à jour

Cori Gauff ne s’est pas éternisée sur le terrain, mardi à Toronto. Face à sa compatriote américaine Madison Brengle, elle a facilement triomphé 6-1 et 6-3 en seulement 63 minutes, au premier tour de l’Omnium Banque Nationale de Toronto.

Gauff, 11e au classement de la WTA malgré ses 18 ans, a brisé sa rivale à son premier service. Elle a récidivé pour faire 5-1, de sorte que Brengle, 64e au monde, n’est pas parvenue à s'établir en possession des balles.

La situation n’a guère été meilleure en deuxième manche pour la perdante. Elle s’était pourtant placée en bonne posture en résistant à trois balles de bris d’entrée de jeu en plus de réaliser elle-même son seul bris de la rencontre pour prendre les devants 2-0.

Mais les déboires au service de Brengle se sont poursuivis, si bien qu’elle a été brisée cinq fois au total. Impossible, dans ces circonstances, de remporter un match.

«Ce n’était pas une adversaire facile à affronter, a toutefois nuancé Gauff en conférence de presse après la rencontre. Son jeu est toujours compliqué parce qu’elle place [la balle] partout sur le terrain. Mais elle est super gentille. Et j’ai trouvé aujourd'hui que j’ai joué du bon tennis.»

Gauff affrontera maintenant la Kazakhe Elena Rybakina, 27e raquette mondiale.

Carol Zhao ne fait que passer

Carol Zhao devra attendre au moins un an de plus avant de savourer la victoire au Canada. Elle s’est en effet inclinée en deux manches de 6-1 et 6-3 face à l’Américaine Amanda Anisimova.

Zhao (188e) recevait un cinquième laissez-passer pour le tableau principal de l’Omnium Banque Nationale et elle a subi la défaite chaque fois dès le premier tour. En carrière sur le circuit de la WTA, elle montre un dossier de 1-13.

Anisimova (22e), à l’inverse, connaît une excellente saison, elle qui a remporté jusqu’ici 32 matchs. Elle a réussi cinq bris contre la représentante de l’unifolié, qui ne lui a rendu la pareille qu’une seule fois, en fin de deuxième manche dans une cause pratiquement déjà perdue.

Anisimova affrontera maintenant Karolina Pliskova, 14e au monde.

Osaka se retire

De son côté, l’ancienne numéro un mondiale Naomi Osaka a éprouvé plusieurs difficultés sur le terrain, si bien qu’elle s’est retirée durant la deuxième manche de son duel contre l’Estonienne Kaia Kanepi.

Celle qui a glissé jusqu’au 39e rang mondial avait perdu le premier set 7-6 (4) et tirait de l’arrière 3-0 au second quand elle a abandonné.

Il s’agissait seulement du deuxième tournoi d’Osaka depuis le tournoi de Roland-Garros, au mois de mai, elle qui a seulement pris part au tournoi de San Jose, en Californie, une semaine avant la compétition à Toronto. Osaka n’a d’ailleurs participé qu’à quelques tournois dans la dernière année, après avoir révélé en 2021 avoir été prise de plusieurs épisodes de dépression et d’anxiété depuis 2018.

En bref

La plus récente gagnante des Internationaux des États-Unis, la Britannique Emma Raducanu, a vu sa route être bloquée dès le premier tour, elle qui a baissé pavillon en deux manches de 7-6 (0) et 6-2 face à l’Italienne Camila Giorgi (29e). L’athlète de 19 ans, 10e au monde, aura ainsi fort à fort si elle souhaite défendre son titre du grand chelem à New York, du 29 août au 11 septembre.

Pour sa part, la Suissesse Belinda Bencic, 12e au monde, a eu besoin d’à peine plus de 75 minutes pour se défaire de la Tchèque Tereza Martincova (71e) en deux manches de 6-4 et 6-2. Au prochain tour, elle aura la lourde tâche d’affronter Serena Williams.

Finalement, la Belge Elise Mertens (37e) a eu quelques difficultés durant la première manche de son match de premier tour contre la Hongroise Anna Bondar (54e), mais elle a finalement triomphé en deux manches de 7-6 (2) et 6-1.