Canadiens de Montréal

Les partisans du CH s'attendent à une autre transaction

Publié | Mis à jour

Les partisans des Canadiens de Montréal ont été divertis depuis le repêchage de la LNH avec pas moins de trois transactions en moins de 10 jours, en plus des rumeurs persistantes au sujet du Québécois Pierre-Luc Dubois, des Jets de Winnipeg.

Décidément, une majorité d’amateurs s’attendent à d’autres mouvements de personnel d’ici le mois de septembre.

Dans un sondage publié jeudi en page frontispice du TVASports.ca, plus de 55% des 1757 répondants ont répondu par l’affirmative en 24 heures, à savoir si le directeur général Kent Hughes conclura un autre échange important d’ici l’automne.

Le DG de Beaconsfield a réalisé un coup d’éclat au premier tour de l’encan, à Montréal, en obtenant les services du jeune joueur de centre Kirby Dach des Blackhawks de Chicago, leur transférant la 13e sélection au total obtenue simultanément des Islanders de New York en retour du défenseur Alexander Romanov.

Puis, samedi dernier, Hughes a soulagé Jeff Petry en l’envoyant chez les Penguins de Pittsburgh avec Ryan Poehling, en retour de Michael Matheson, un jeune arrière également originaire de l’Ouest-de-l’Île.

Une heure à peine suivant cette annonce, le CH a consenti un contrat de deux ans au très polyvalent Rem Pitlick, à qui il n’avait pas remis d’offre qualificative, à la surprise générale.

Lors d'un récent point de presse, Hughes n’a pas nié les rumeurs impliquant Dubois et tergiversait avec le sourire en coin lorsqu’il a été interrogé au sujet de son intérêt pour l’attaquant de Sainte-Agathe-des-Monts.

Le 13 juillet, l’agent de Dubois, Pat Brisson, a fait savoir que son client aimerait jouer pour le Tricolore, mais a rappelé que ses droits appartiendront aux Jets tant qu’il sera joueur autonome avec compensation.

La situation financière du club complique aussi la possibilité d’une transaction d’envergure afin d’améliorer la ligne de centre montréalaise, car malgré ses efforts louables de libérer de l’espace, la direction ne bénéficie que d’un coussin de 248,334$ sous le plafond salarial pour manoeuvrer en ce jour, selon le site CapFriendly.

Enfin, le gardien Carey Price (10,5 millions$) et l’attaquant Paul Byron (3,4 millions$) seront des cas à surveiller en vue du camp d’entraînement, en septembre.

Le premier a dit qu’il en saurait plus sur son avenir à la fin de l’été, tandis que l’autre a confié que sa hanche droite ne guérit pas à la vitesse anticipée.

Jake Allen et Samuel Montembeault, qui vient de parapher une entente de deux saisons, sont les deux portiers derrière Price dans la hierarchie actuelle, en attendant que Cayden Primeau soit prêt pour la LNH.