CF Montréal

Mihailovic pourrait jouer samedi

Publié | Mis à jour

Tout indique que Djordje Mihailovic sera en mesure d’effectuer un retour au jeu samedi après avoir raté un mois d’action en raison de deux blessures successives.

«Djordje se sent bien. Si tout se passe bien, il sera dans le groupe. Il a envie, surtout avec ce qui s’est passé cette semaine», a indiqué Wilfried Nancy en faisant allusion au fait qu’il a été écarté du match des étoiles.

 Mihailovic s’est blessé à un pied le 28 mai dernier, au début du match contre Cincinnati. Pendant qu’il préparait son retour au jeu, il s’est blessé au genou.

Il a rejoint ses coéquipiers la semaine dernière et cette semaine, il ne porte plus aucun bandage au genou et il a participé aux exercices réguliers. On peut donc déduire qu’il sera disponible contre Toronto.

L’équipe présente une fiche de deux victoires et trois défaites en son absence avec seulement cinq buts marqués.

Une surprise

La contribution de Mihailovic est essentielle aux succès de l’équipe. D’ailleurs, il s’est vite taillé une place dans la course au titre de joueur par excellence de la MLS avec ses sept buts et quatre passes décisives en 14 rencontres.

C’est pourquoi tout le monde a été un peu éberlué en constatant qu’il n’avait pas été sélectionné pour participer au match des étoiles, contrairement à son coéquipier Kamal Miller.

«On était surpris, a avoué Nancy. C’est un potentiel MVP qui ne fait pas partie des étoiles, c’est quand même spécial.»

On peut s’en douter, le milieu américain de 23 ans a été déçu sur le coup.

«C’est un être humain, c’est une surprise [qu’il n’ait pas été choisi]. Je n’ai aucune idée pourquoi il n’a pas été sélectionné.»

«Des fois, il y a des choses qui arrivent et il faut savoir les surmonter, mais il était déçu.»

Ils sont jeunes

La tenue de Sebastian Breza n’a pas été rassurante lors des derniers matchs et Wilfried Nancy y a fait allusion dans son point de presse d’après-match, samedi dernier.

L’entraîneur-chef a évoqué le délicat travail qu’est de former deux jeunes gardiens. Et ceux-ci n’ont pas vraiment de vétéran à émuler, Logan Ketterer n’étant pas devant eux.

«Ça fait pas mal de temps qu’on parle des gardiens et on peut en reparler aujourd’hui.»

«On a deux gardiens avec très peu d’expérience. L’an passé, James [Pantemis] a eu de bons matchs et il a été encensé bien comme il faut, puis Sebastian a joué et il a fini la saison.»

Nancy n’est nullement étonné de devoir traverser ce type de situation avec des gardiens de 24 ans (Breza) et 25 ans (Pantemis).

«Je ne suis pas surpris de la situation parce que ce ne sont pas des joueurs d’expérience, ils sont en train d’apprendre. Ce qui est difficile, c’est de développer la constance sur le long terme, surtout pour les gardiens de but.»

Énigmatique

Dans un autre registre, la semaine dernière, notre collègue de La Presse, arrivé plus tôt à la salle de conférence après le match, a entendu une discussion tendue entre Joey Saputo et le président Gabriel Gervais. Le propriétaire semblait se plaindre de l’entraîneur.

Nancy a bien voulu revenir sur la situation jeudi. Dire qu’il est resté cryptique relève de l’euphémisme.

«Je suis au club depuis longtemps, donc j’ai vu plein de choses. Chaque personne, chaque leader mène sa compagnie comme il le souhaite. Par contre j’ai des valeurs sur lesquelles je ne dérogerai jamais. Après, chacun fait comme il le souhaite.»

«Je m’éclate sur le terrain et je me rapporte aux personnes à qui je dois me rapporter.»

Ce qui est clair, c’est que Nancy ne semble pas trop s’en faire avec ça et qu’il répond d’abord à Olivier Renard. 

Voyez le point de presse de Wilfried Nancy dans la vidéo ci-dessus!