LNH

«Mike Bossy n’a jamais été reconnu à sa juste valeur»

Publié | Mis à jour

Nous rendons hommage à l’une des plus grandes légendes de la LNH, Mike Bossy, dans le balado de TVA Sports «Temps d’arrêt», enregistré mercredi, au lendemain des cérémonies organisées par les Islanders de New York en mémoire du célèbre numéro 22

Nous avons pour vous plusieurs anecdotes et réactions à son triste départ dans notre épisode de la semaine. À écouter ici: 

Depuis l’annonce de sa mort, survenue vendredi dernier des suites d’un cancer des poumons à l’âge de 65 ans, les marques d’amour et de respect se multiplient aux quatre coins de l’Amérique du Nord. L’animateur du podcast, Louis Jean, qui était très proche de Bossy, regrette cependant que son ex-collègue n’ait pas reçu une telle reconnaissance de son vivant. 

«J’aurais tellement aimé ça qu’il entende les témoignages à son endroit. Personnellement, j’ai l’impression qu’il n’a jamais été reconnu à sa juste valeur pour ce qu’il a accompli dans la LNH, en partie à cause de l’arrivée de Wayne Gretzky, qui a marqué lui aussi 50 buts en 50 matchs deux ans après Mike. 

«Malgré tout ce qu’il a fait d’extraordinaire, même s’il montre la meilleure moyenne de buts par match, on dirait qu’on a oublié à quel point sa carrière a été rien de moins qu’exceptionnelle.» 

«En plus, il a gagné la coupe Stanley quatre années de suite», a renchéri son acolyte Alexandre Picard. 

Le record de Gretzky menacé?      

L’ancien défenseur croit même que Bossy, auteur de 573 buts en 752 matchs (0,76 but par rencontre en moyenne) aurait battu le record de Gretzky (894) s’il avait joué plus longtemps. 

«Si Mike avait été capable d’allonger sa carrière, je pense qu’Alexander Ovechkin serait à sa poursuite et non à celle de Wayne Gretzky pour le plus de buts.»

En comparaison, «La Merveille» a inscrit en moyenne 0,6 but par match, soit l’équivalent d’«Ovi» (0,61). 

Avec 778 buts au compteur, le Russe n’est plus qu’à 24 de devancer Gordie Howe (801) au deuxième rang de tous les temps. 

SOMMAIRE DU BALADO :         

1re minute :

Louis et Alex livrent un touchant hommage à leur collègue.

19e minute :

Louis s’entretient avec le légendaire Wayne Gretzky, attristé par le décès de son ancien adversaire, à qui il voue un grand respect. 

33e minute :

Louis et Alex racontent que Wayne Gretzky a déjà essayé de convaincre Mike Bossy de ne pas prendre sa retraite et de plutôt venir jouer avec lui à Los Angeles. 

43e minute :

Jonathan Huberdeau est en train de s’établir comme une grande vedette de la LNH, lui qui trône actuellement en tête des pointeurs, devant Connor McDavid. «Il est rendu à maturité», selon Picard. 

47e minute :

Alexander Ovechkin a honoré Mike Bossy à sa manière en marquant un but à sa mémoire. Il a aussi montré une grande classe en saluant le retour de Carey Price, ont souligné Louis et Alex. 

54e minute :

Alex fait état de ses observations sur l’évolution du système de jeu de Martin St-Louis. «On va devoir apporter des ajustements la saison prochaine si on veut obtenir du succès.»

60e minute :

Louis et Alex parlent de la course aux séries dans l’Ouest. 

Les Golden Knights ont été durement frappés par les blessures. Cette réalité explique pourquoi ils ne participeront probablement pas aux séries, de l’avis de Louis. 

Chapeau à Phillip Danault, qui a atteint le plateau des 25 buts avec les Kings. 

64e minute :

Passons maintenant à l’Association de l’Est, où «toutes les séries seront difficiles».  

68e minute :

Alex et Louis sont impressionnés par la persévérance de Frédérick Gaudreau, qui «a trouvé le fit parfait au Minnesota». «Il est l’exemple parfait à suivre.»

En terminant, le coup de chapeau de la semaine va à un autre Québécois, Thomas Bordeleau, qui a amassé un point à son premier match dans la LNH. 

CEREMONIE ISLANDERS MIKE BOSSY -

Crédit photo : AFP