Canadiens de Montréal

«Je ne sais pas pourquoi on ne fait pas ça» - Anderson

Publié | Mis à jour

 «Nous sommes l’une des pires équipes de la ligue présentement. Nous devons trouver une façon de nous en sortir.»

Visiblement frustré par la situation dans laquelle est plongée le Canadien de Montréal, l’attaquant Tyler Toffoli pouvait difficilement être plus clair, vendredi matin à Brossard, au moment de rencontrer les journalistes après l’entraînement de son équipe. 

«Personne d’autre ne pourra le faire, sauf nous, a-t-il enchaîné. Il n’y a rien d’autre à dire, nous devons trouver des solutions en nous et si ce n’est pas le cas, des changements devront être faits.»

L’entraîneur-chef Dominique Ducharme veut bien effectuer son travail avec les joueurs qu’il a sous la main, mais il convient que la situation entourant les nombreux blessés n’est pas évidente.

«Est-ce que moi je souhaiterais que tous nos gars soient là? Évidemment. Est-ce que les joueurs souhaiteraient voir tous leurs coéquipiers en santé? Évidemment, a formulé Ducharme. Mais, encore là, ce n’est pas quelque chose dont j’entends parler. Ce n’est pas quelque chose que je sens non plus. On sait qu’on fait face à un défi de plus en manquant ce nombre de joueurs-là et qu’il faut se retrousser les manches.»

Dominique Ducharme point de presse -

Un mauvais match... 

Répétant que le Canadien avait été tout simplement «mauvais» dans la défaite de 6 à 0 contre les Penguins de Pittsburgh jeudi soir, l’entraîneur a toutefois rappelé que l’équipe n’avait pas si mal fait lors des rencontres précédentes, malgré une fiche globale de 4-13-2 cette saison.

«Au cours de six ou sept matchs consécutifs, nous avons été dans les bagarres et dans les matchs, toujours, a affirmé Ducharme. On en a gagné quelques-uns, on a perdu en prolongation quelques fois, on a perdu des matchs serrés, puis hier (jeudi), ç’a été un autre match : on a été mauvais.»

«Est-ce que la situation est idéale présentement avec le nombre de joueurs qui nous manquent? On a 20 joueurs en uniforme à tous les soirs et c’est notre travail, avec les 20 joueurs, peu importe c’est qui, d’amener ce qu’on a de mieux.»

Question de confiance 

Le problème, c’est que certains éléments du Canadien ne se retrouvent peut-être pas «dans la bonne chaise», pour reprendre l’expression consacrée.

«Tout le monde doit en donner plus dans certaines situations ou dans des rôles différents, a indiqué Ducharme. Il y a des joueurs qui ont des opportunités, mais si tout le monde était en santé, peut-être qu’ils ne seraient pas ici.»

Évidemment, la confiance de l’équipe s’en retrouve affectée. Rien à voir avec le club qui avait surpris tout le monde en atteignant la récente finale de la Coupe Stanley.

«C’est une saison différente que celle de l’an dernier, mais nous ne sommes plus l’an dernier, a noté Toffoli. C’est une équipe différente, un groupe différent et nous devons le comprendre.»

«Si on se fait confiance un peu plus en étant créatif et en n’ayant pas peur de réaliser des jeux, on obtiendra du succès», a poursuivi l’attaquant.

Tyler Toffoli point de presse -

Jake Allen : un cas incertain 

Dans le département des bonnes nouvelles : quatre joueurs dont les noms figurent actuellement sur la liste des blessés du Canadien ont patiné avant la séance régulière. Il s’agit des attaquants Mike Hoffman, Paul Byron et Cédric Paquette ainsi que du défenseur Joel Edmundson.

Par ailleurs, Ducharme ne s'attend pas à revoir le gardien Jake Allen (commotion cérébrale) rétabli à temps pour le match de samedi contre les Predators de Nashville.

«Ça pourrait être une possibilité, mais on pense que les chances sont plutôt minces», a avoué l’entraîneur.

Josh Anderson point de presse -