Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Club de foot Montréal

Un bon examen pour le CF Montréal

Un bon examen pour le CF Montréal

Patrice Bernier

Publié 13 septembre
Mis à jour 13 septembre

L’exercice n’était pas le moindre contre l’une des meilleures formations de la MLS, celui d’affronter le Nashville SC. Ainsi, samedi, le CF Montréal s’est frotté à l’une des meilleures défensives du circuit Garber et un bon candidat à la coupe MLS avec comme résultat une défaite de 1-0.

Il s’agit d’un bon examen pour le club et un avant-goût de ce que le reste de la saison pourrait avoir l’air. Les séries approchent à grands pas et les matchs deviennent de plus en plus serrés. Nashville est arrivé à Montréal en voulant bien défendre et en étant fidèle à sa philosophie de jeu, c’est-à-dire de rigueur et solidarité défensive. Ç’a été compliqué pour la troupe de Wilfried Nancy. 

Si vous regardez la position du CF Montréal, vous allez comprendre que le jeu a peut-être été trop axé dans le centre du terrain. Les joueurs montréalais n'ont pas su utiliser la largeur, faire courir et ouvrir le bloc défensif, ce qui aurait pu compliquer la vie au Nashville SC. La patience était de mise et la rapidité d’exécution des passes aussi. Le club montréalais a besoin d’être plus créatif, efficace pour déstabiliser l’adversaire dans tiers offensif. 

Crédit photo : Courtoisie MLS

Même s’il a eu 59% de possession de ballon, le CF Montréal n’a pas effectué beaucoup de tirs ou simplement été menaçant dans la surface de Joe Willis et il devra en tirer des leçons avant d’affronter Orlando City SC, mercredi.

Un record à la portée du Revolution 

Nous sommes dans le dernier droit de la saison et une équipe s’affiche en tant que prétendante pour le Supporter Shield. En effet, le Revolution de la Nouvelle-Angleterre passe peut-être inaperçu, mais menace le record de 72 points en saison régulière établi par le Los Angeles FC en 2019.

Tout va pour le mieux en Nouvelle-Angleterre. On marque (47 buts, 1er), on gagne (17 victoires), on transfère des joueurs (Tajon Buchanan au Club Brugges) et on a le retour de Carles Gil, qui est un candidat de premier plan au titre de joueur par excellence dans la MLS.

À ses 12 derniers matchs, le Revolution a une fiche de 10-1-1 et possède 55 points au classement, une moyenne de 2,2 points par match. S’il parvient à maintenir cette cadence avec neuf matchs à jouer, le club sera en mesure d’établir une nouvelle marque.

Et il a un calendrier qui pourrait lui permettre d’accomplir cela, notamment avec des matchs contre le Fire de Chicago (2x, 12e), le Crew de Columbus (10e), D.C United (6e), l’Inter Miami (9e) et le CF Montréal (7e).

Attention à Miami et Atlanta 

On n’en parle pas beaucoup, mais l’Inter Miami pourrait venir pimenter la course aux séries éliminatoires. La troupe de Phil Neville n’a subi qu’un revers à ses 10 derniers matchs et est sur une séquence de cinq duels sans avoir perdu (4 victoires et 1 match nul). De plus, la formation floridienne possède un calendrier favorable d’ici la fin de la saison.

De son côté, Atlanta United fait également bien et a retrouvé son penchant offensif de 2017-2018 avec 10 buts à ses 6 derniers matchs. 

Les deux équipes soufflent dans le cou du CF Montréal et il faudrait les surveiller au cours des prochaines semaines.

L’Union n’est pas à l’abri 

Si le CF Montréal doit regarder derrière lui au classement, il doit aussi le faire en avant. L’Union de Philadelphie, actuellement cinquième et un point devant le club montréalais, doit se réveiller. En effet, le dernier champion du Supporter Shield n’a que deux victoires à ses neuf derniers matchs et rien n’est garanti quant à une participation aux séries éliminatoires.

Voilà une situation à suivre, surtout avec le match contre Orlando City SC, qui peut tout faire basculer.