Crédit : AFP

F1

Lance Stroll sauve les meubles

Publié | Mis à jour

Six points pour Aston Martin au Grand Prix d’Italie, tous récoltés par Lance Stroll. Classé septième, le pilote québécois réalise sa meilleure prestation de la saison.

«C’est un bon résultat, a-t-il reconnu à sa sortie de voiture. C’était le meilleur que l’on pouvait obtenir dans les circonstances. Il a fallu attaquer sans relâche pendant la course.» 

«Le peloton était particulièrement animé, a relaté celui qui s’était élancé du neuvième rang. Non seulement c’était compliqué de tenter de gagner une position, mais c’est aussi difficile de défendre notre place.»

«Dans les lignes droites, on n’était pas aussi rapides que les Ferrari [dont les deux monoplaces ont terminé devant lui à l’arrivée], a-t-il renchéri. On ne pouvait espérer mieux. Après trois courses en trois semaines, un petit repos va faire beaucoup de bien.»

Aux dernières nouvelles, Stroll faisait toujours l’objet d’une enquête pour avoir omis de lever le pied alors qu’un drapeau était déployé devant lui.

Les commissaires n’avaient pas annoncé leur verdict, à savoir si une pénalité lui était infligée.

La 15e étape du Championnat du monde de Formule 1 aura lieu au complexe olympique de Sotchi, en Russie, le 26 septembre.

Dure journée pour Vettel 

«Ce n’était pas notre jour», a pour sa part expliqué Sebastian Vettel, qui a dû se contenter d’une décevante 12e place.

Dès l’extinction de feux rouges, l’Allemand, bien malgré lui, a été victime de la témérité de certains adversaires devant lui. À commencer par son coéquipier Stroll.

«J’ai été poussé [il n’a pas voulu mentionner le coupable...] et ça m’a fait perdre beaucoup de place.» C’est quatre positions qu’il a perdues dans l’opération.

«La voiture a été endommagée et ça m’a empêché de remonter le peloton par la suite», a-t-il prétendu.

Des touchettes avec Mick Schumacher (Haas) et Esteban Ocon (Alpine) ont empiré son sort par la suite.

Que septième au tableau 

Connue sous l’appellation Racing Point l’an dernier, l’écurie Aston Martin, dirigée par Lawrence Stroll, est en nette régression cette année.

Contrairement à McLaren, contre laquelle elle s’est battue jusqu’à la dernière course en 2020 pour finalement lui concéder le troisième rang au classement des constructeurs, elle n’occupe que le septième échelon au tableau avec un faible total de 59 points contre... 215 pour McLaren.

Au chapitre individuel, Stroll se trouve au 13e rang au tableau cumulatif des pilotes avec 24 points à sa fiche.

Après les 14 premières étapes de la saison 2020, le Québécois avait accumulé deux fois plus de points (59).

Rafraîchissant Ricciardo! 

Peu importe cet accrochage impliquant Max Verstappen et Lewis Hamilton survenu au 26e tour du Grand Prix d’Italie, cette victoire de Daniel Ricciardo, sa première depuis Monaco en 2018, était pleinement méritée. Après s’être élancé du deuxième rang sur la grille de départ, l’Australien, toujours considéré comme l’un des pilotes les plus doués du plateau en Formule 1, a clairement affiché ses couleurs en prenant la mesure de Verstappen dès le premier virage. Ricciardo a non seulement mené 48 des 53 tours de la course, mais il a aussi orchestré un premier doublé (avec son coéquipier Lando Norris) pour l’écurie McLaren en 11 ans.

Verstappen pénalisé, vraiment ? 

Chacun a sa version des faits, mais les commissaires ont été plutôt sévères à l’endroit de Verstappen, qui écope d’une pénalité de trois places sur la grille de départ de la prochaine course à Sotchi, en Russie. La reprise montre pourtant que Hamilton ne lui a laissé aucune place à la sortie du virage. Mais bon, le Néerlandais avait posé un geste semblable à l’endroit de son grand rival, sans conséquence toutefois, lors du premier tour. Il convient d’espérer que ces débats musclés ne tournent pas au drame d’ici à la fin de la saison.

Le halo a fait son travail 

Parlant de drame, le halo, cette nouvelle pièce de sécurité installée au-dessus du cockpit des F1 depuis 2018 et que les puristes ont vivement critiquée, a probablement sauvé la vie de Hamilton.