Crédit : AFP

F1

De rares nouvelles de Michael Schumacher

Publié | Mis à jour

La vie de Michael Schumacher a pris un tournant imprévu en décembre 2013, lorsqu’il a été victime d’un accident de ski qui l’a laissé avec grave traumatisme crânien. Dans un documentaire qui sortira le 15 septembre prochain, l’épouse du multiple champion de Formule 1 a révélé que son mari était «différent, mais toujours là».

Peu de détails sont connus sur l’état de santé de l’Allemand de 52 ans, qui avait pris sa retraite de la course automobile en 2006 avant de reprendre le volant avec Mercedes entre 2010 et 2012. Ce documentaire produit par Netflix permettra d’en connaître un peu plus sur sa situation, lui qui n’a pas effectué d’apparition publique depuis l’accident.   

«Michael est toujours là. Différent, mais présent, et il nous donne de la force, je trouve. Il me montre encore chaque jour à quel point il est fort», a déclaré Corinna Schumacher dans le long-métrage, selon des extraits obtenus par le «Daily Mail».

«Nous vivons ensemble à la maison. Nous faisons de la thérapie. Nous faisons tout pour que Michael se sente mieux et s’assurer qu’il soit confortable, et pour simplement lui faire sentir notre famille, notre lien», a-t-elle aussi indiqué.

La vie privée de la famille reste primordiale pour Corinna Schumacher, alors que les amateurs de sports automobiles du monde entier tentent de glaner des informations ici et là sur l’état de santé du septuple champion.

«Le privé est le privé, comme nous l’avons toujours dit, a-t-elle admis dans le documentaire. C’est très important pour moi que nous puissions profiter de notre vie privée le plus possible. Michael nous a toujours protégés, et maintenant nous protégeons Michael.»

Selon ce qu’avait mentionné en novembre dernier le président de la Fédération internationale de l’automobile (FIA) Jean Todt, Michael suivrait attentivement la carrière de son fils Mick, qui dispute sa première saison en F1 avec l’écurie Haas.

De son côté, Schumacher a remporté des titres chez Benneton en 1994 et 1995, avant de passer chez Ferrari pour gagner cinq championnats consécutifs entre 2000 et 2004.