Crédit : Photo d'archives, AFP

LNH

Kyle Dubas sur la sellette à Toronto

Publié | Mis à jour

Kyle Dubas sait que si son équipe, les Maple Leafs de Toronto, ne performe pas, il sera l'un des premiers à devoir se trouver un nouveau travail.

La formation torontoise n’a pas accédé au deuxième tour des séries éliminatoires depuis 2004 et a d’ailleurs essuyé un revers en sept parties face au Canadien de Montréal lors de la plus récente danse printanière, eux qui avaient pris une avance de 3 à 1.

La pression du marché de cette ville fera tomber des têtes si elle ne s’approche pas davantage des grands honneurs, et ce dans un avenir très rapproché.

«Je crois que c’est juste de dire que s’il n’y a pas de changement à nos performances, il y en aura au sein de l’organisation, a dit Dubas, dans la baladodiffusion The Bob McCown Podcast, jeudi. Ça vient avec le fait d’opérer dans un tel marché et de ne pas avoir atteint notre plein potentiel en séries.»

Ça fait des années que les Leafs connaissent de bonnes performances en saison régulière avant de s’écraser au premier tour des séries. Ils ont terminé au premier rang de la division canadienne en 2020-2021 et leur machine offensive roule à plein régime quand les enjeux ne sont pas élevés.

La structure salariale de l’équipe est largement handicapée par quatre attaquants, soit Auston Matthews, John Tavares, Mitch Marner et William Nylander, qui commandent à eux seuls un peu plus de 40,5 millions $. Dubas a toutefois réitéré à maintes reprises qu’il avait pleinement confiance en ce groupe qui absorbe près de 50% de l’espace sous le plafond salarial fixé à 81,5 millions $.

«C’est normal qu’on pense à des changements, spécialement considérant le fait qu’on revienne avec le même noyau, envers lequel j’ai beaucoup de confiance, a-t-il poursuivi. Si je ne croyais pas en lui, étant conscient des conséquences pour l’équipe, je ne l’aurais pas conservé.»

Plusieurs changements autour de ce noyau ont été effectués au courant de l’été. Les Leafs ont perdu les services de leur gardien numéro 1, Frederik Andersen, ainsi que ceux de Zach Hyman, Joe Thornton, Nick Foligno et Zach Bogosian.

Il reste à voir si les ajouts de Nick Ritchie, David Kampf, Ondrej Kase et Michael Bunting pourront pallier la perte de ces joueurs. Ils ont également acquis le cerbère Petr Mrazek qui viendra épauler Jack Campbell, une révélation pour les Leafs lors de la dernière campagne.