Sénateurs vs Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Brady Tkachuk fera mal paraître les Canadiens

Publié | Mis à jour

Le jeune attaquant Brady Tkachuk devrait bientôt s’entendre avec les Sénateurs d’Ottawa, ce qui ne sera sans faire mal paraître le Canadien de Montréal.

«Nous avons eu des conversations vraiment positives, a indiqué le directeur général des Sénateurs Pierre Dorion, plus tôt cette semaine, lors d’une entrevue accordée à la station radiophonique 590 The Fan et dont les propos ont été rapportés sur le site web de la LNH. Est-ce que nous sommes confiants qu’il signera avant le début du camp d’entraînement? Oui. Ces négociations ne sont jamais faciles, elles doivent prendre un peu plus de temps.»

Tkachuk, 21 ans, est un joueur autonome avec compensation. Là où le Canadien perd des plumes, c’est que l’organisation montréalaise avait préféré sélectionner Jesperi Kotkaniemi à Tkachuk au repêchage de 2018. Le Finlandais avait alors été choisi au troisième rang, tout juste devant l’espoir associé aux Sénateurs.

À la suite d’une offre hostile déposée par les Hurricanes, Kotkaniemi se retrouve désormais avec le club de la Caroline depuis le samedi 4 septembre puisque le directeur général Marc Bergevin n’a pas cru bon d’égaler la mise de 6,1 millions $ pour un an. Reste à savoir si Tkachuk parviendra à obtenir un salaire annuel aussi généreux de la part des Sénateurs.

À titre comparatif, l’attaquant de la formation ottavienne a récolté 125 points en 198 matchs depuis le début de sa carrière dans la LNH, sans toutefois participer à un seul match éliminatoire. Dans le cas de Kotkaniemi, il a plutôt été limité à 62 points en 171 parties. Le Finlandais s’est notamment signalé en séries éliminatoires en inscrivant 12 points, dont neuf buts, en 29 rencontres.

Un lucratif contrat?

Plus tôt ce mois-ci, les Sénateurs avaient octroyé une entente de six ans et 29,85 millions $, soit 4,975 M $ par saison, à un autre joueur autonome avec restriction, soit l’attaquant Drake Batherson. C’est dire que le salaire annuel de Tkachuk devrait logiquement se rapprocher, voire dépasser celui de Kotkaniemi.

«Nous demeurons une jeune équipe et nous continuons de progresser, a également noté Dorion, rêvant toutefois d’une participation aux éliminatoires. Ma déclaration sur le fait que nous sommes en reconstruction ne tient plus et nous n’avons plus aucune excuse. Et cela vaut aussi pour le personnel d’entraîneurs et moi-même. Il faut atteindre la prochaine étape comme équipe. (...) Les parties que nous aurions dû gagner l’an dernier, peu importe la raison, il faudra les remporter lors de la prochaine saison.»

Pour atteindre la prochaine étape, une entente entre Tkachuk et les Sénateurs est évidemment de mise.