Crédit : AFP

Soccer

Victoire sans appel du Canada contre le Salvador

Publié | Mis à jour

Le Canada avait besoin de lancer un message clair lors de son affrontement contre le Salvador mercredi soir et il l’a fait en remportant une victoire de 3 à 0 devant une salle comble de 15 000 spectateurs au BMO Field de Toronto.

Le Canada a rapidement établi sa domination avec deux buts en cinq minutes entre les 6e et 11e minutes.

Le capitaine, Atiba Hutchinson, a ouvert la marque à la suite d’un beau jeu de passes.

Puis un coup franc de Junior Hoilett a été bien contrôlé par les Canadiens avec deux passes qui ont mené le ballon à la tête de Jonathan David devant le filet salvadorien.

Tajon Buchanan a marqué l’autre but au terme d’un deux contre un provoqué par Jonathan David à la 59e.

Le Salvador a bien repris un peu de poil de la bête, mais c’est aussi parce que le Canada a levé un peu le pied offensivement pour se camper dans un jeu un peu plus conservateur, histoire de protéger l’avance.

Bien positionné

Le Canada se devait de connaître un bon match pour conclure cette première fenêtre dans la compétition.

Les hommes de John Herdman ont maintenant cinq points sur une possibilité de neuf et sont en bonne position. Ils avaient récolté deux verdicts nuls auparavant.

La victoire est particulièrement importante parce qu’elle a été remportée sans Alphonso Davies, blessé au genou contre les États-Unis dimanche. L’équipe prouve donc qu’elle peut gagner contre des nations mieux classées sans la présence de sa pépite et qu’elle n’en est pas dépendante.

La blessure de Davies ne semble toutefois pas être sérieuse. On peut donc espérer le voir dès la prochaine fenêtre, dans moins d’un mois.

Et on peut dire que celle-ci devrait être révélatrice avec des affrontements très corsés, dont deux à l’étranger.

Le Canada poursuivra le tournoi en visitant le Mexique à l’Estadio Azteca de Mexico le 7 octobre, et la Jamaïque, à Kingston, le 10 octobre. Il recevra également le Panama au BMO Field de Toronto le 13 octobre.

Acrimonieux

La rencontre a commencé sur un ton acrimonieux avec plusieurs confrontations entre le jeu.

Tajon Buchanan, qui a donné toutes sortes de difficultés à la défense salvadorienne, a d’ailleurs perdu patience en poussant Alexander Larin, ce qui lui a valu un carton jaune.

Juste avant, Larin a pointé le genou sur la tête de Buchanan, qui venait de tomber au sol.

La rencontre aurait pu déraper à partir de ce moment, mais c’est plutôt le contraire qui s’est produit. Le jeu est devenu rude, mais plutôt propre.