Crédit : Photo Agence QMI, Joël Lemay

Sports amateurs

Meaghan Benfeito est toujours en réflexion

Publié | Mis à jour

De retour des Jeux olympiques de Tokyo depuis quelques semaines, Meaghan Benfeito est en réflexion par rapport à sa carrière de plongeuse.

S’il est déjà clair dans son esprit qu’elle ne sera pas des Jeux de Paris en 2024, elle n’écarte pas l’idée de compétitionner sur le circuit de la Coupe du monde l’an prochain.

«Je me donne le temps de décider si je veux continuer ou pas, a affirmé Benfeito, mercredi. [Les Olympiques de] 2024, c’est vraiment trop loin, mais je me laisse la porte ouverte pour une dernière année. Peut-être une tournée d’adieu, pour que les Jeux ne soient pas la dernière compétition de ma carrière.»

À Tokyo, la triple médaillée de bronze aux Olympiques a vu son parcours individuel s’arrêter en demi-finale et a pris le quatrième rang de l’épreuve synchronisée du 10 mètres en compagnie de sa partenaire Caeli McKay.

Si sa réflexion par rapport à sa carrière d’athlète amateur n’est pas encore complétée, Benfeito sait toutefois ce qu’elle fera lorsqu’elle décidera d’accrocher son maillot de bain. La femme de 32 ans a l’intention de retourner sur les bancs d’école pour étudier en techniques collégiales d’éducation à l’enfance.

«J’adore les enfants et je veux en faire une carrière. Mes deux sœurs sont éducatrices à la petite enfance et nous caressons le rêve d’avoir notre garderie ensemble», a-t-elle révélé avec un grand sourire.

«Nous avons déjà des plans, a ajouté Benfeito. Elles travaillent déjà dans le milieu et nous avons commencé à mettre sur papier nos idées. Est-ce que c’est un projet qui verra le jour dans deux ou trois ans ou plus dans six ou sept ans? Je ne sais pas. Pour le moment, l’important c’est d’aller à l’école et d’en apprendre le plus possible pour devenir une bonne éducatrice.»

S’impliquer socialement

Benfeito a partagé ses réflexions sur son avenir au moment où elle était nommée marraine d’honneur du 10e anniversaire du Centre pédiatrie sociale Laval.

La directrice générale de l’organisme, Mylène Du Bois, a contacté la plongeuse en juin dernier pour lui offrir ce rôle et l’athlète n’a pas hésité une seconde.

«Ils n’ont pas eu besoin de me convaincre. Dès qu’ils m’ont dit que c’était pour les enfants, j’ai dit oui», a soutenu Benfeito.

«Nous voulions quelqu’un de Laval et un modèle. Elle a démontré beaucoup de caractère et de résilience dans les derniers mois et les dernières années. C’est un peu à l’image des enfants du Centre de pédiatrie, qui ont vécu des choses difficiles. Meaghan est un modèle positif auquel ils peuvent s’identifier», a expliqué Mme. Du Bois.

De son côté, Benfeito souhaite donné de la visibilité au Centre pédiatrie sociale Laval et est heureuse d’avoir été approché pour le faire.

«J’essaie de montrer aux jeunes que c’est important de travailler fort et de pousser pour réaliser ses rêves, que ce soit dans le sport, l’école ou la vie de tous les jours. De constater qu’un organisme voit ça de moi, ça fait vraiment du bien.»