Crédit : Lyle Aspinall/Calgary Sun/QMI Agency

LNH

Des propos de Theoren Fleury vivement critiqués

Publié | Mis à jour

L’ancien joueur de la Ligue nationale de hockey (LNH) Theoren Fleury a récemment émis des propos typiques du discours complotiste et ses déclarations ne sont pas passées inaperçues à l’Université Brandon, au Manitoba.

L’institution qui avait accordé en 2015 un doctorat honorifique à l’homme de 53 ans entre autres pour ses efforts contre les abus sexuels commis à l’endroit d’enfants a été beaucoup moins impressionnée, cette fois. Fleury a remis en question sur son compte Twitter la pertinence du passeport vaccinal et l’Université implore l’ex-numéro 14 de prêcher par l’exemple et de constituer un modèle à suivre pour autrui.

«Les commentaires de l’ancien hockeyeur professionnel Theoren Fleury [...] ont entaché son héritage, a-t-elle affirmé dans un communiqué. Il s’est servi de sa voix pour lancer des attaques personnelles et politiques, en plus d’épouser des théories du complot. Au cours du week-end, il a partagé un faux énoncé en associant les passeports vaccinaux à la pédophilie. Il a répondu aux critiques en brandissant une capture d’écran montrant plusieurs de ses prix du passé, incluant son doctorat honorifique de l’Université.»

«Nous demandons à Fleury de reconnaître qu’il est maintenant une personne en position d’autorité et d’admettre que ses gestes en telle situation le placent dans un contexte où il peut causer du tort aux autres. Nous espérons qu’il utilisera les ressources à sa disposition et aura une meilleure compréhension de la science derrière cette pandémie ainsi que du rôle essentiel de la santé publique dans les vaccins.»

«Une tache à son héritage»

Victime d’agressions sexuelles durant sa jeunesse, celui ayant remporté la coupe Stanley avec les Flames de Calgary en 1988-1989 et totalisé 1088 points dans la LNH avait exprimé son opinion en ces termes. «Avec les passeports vaccinaux, les pédophiles sauront tout le temps où se trouvent vos enfants.»

Pour les dirigeants de l’Université, cette prise de parole est futile et nuisible.

«Les contributions significatives de Fleury quant à la médiatisation de la problématique des abus dans le hockey junior et son soutien à l’égard des victimes survivantes d’agressions sexuelles pendant l’enfance continuent de mériter notre respect. Nous pouvons comprendre qu’il ait de la difficulté à faire confiance à l’autorité et peut-être qu’il voit des desseins noirs dans les actions d’autrui. Cependant, ses derniers commentaires vont au-delà de la méfiance raisonnable et constituent une tache à son héritage, ce qui nous attriste.»