Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Les Flyers ont-ils bien fait de parier sur Elliot Desnoyers?

Publié | Mis à jour

L’ailier gauche Elliot Desnoyers semble créer une impression très favorable chez les Flyers de Philadelphie, qui pourraient tôt ou tard faire appel à ses services s’il poursuit son développement de la bonne façon.

L’organisation de la Pennsylvanie a transigé avec les Predators de Nashville au repêchage 2020 afin de sélectionner le Québécois de 19 ans. Elle a donc envoyé les 202e et 209e choix au Tennessee contre le 135e, qui est devenu Desnoyers. Aussi, celui ayant évolué pendant la dernière campagne avec les Mooseheads de Halifax, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, espère revenir en force après avoir subi une opération à la hanche au cours de la saison morte.

Ayant partiellement participé au récent camp de développement des Flyers qui s’est terminé mercredi, le natif de Saint-Hyacinthe est optimiste pour 2021-2022, qu’il devrait entamer dans le circuit Courteau.

«Chaque moment fut vraiment spécial, a-t-il affirmé au quotidien "The Philadelphia Inquirer", au sujet de sa présence à ce camp. C’était ma première expérience à un camp [d’une formation professionnelle] et c’était très bien d’être comme une éponge en apprenant des meilleurs et en rencontrant tout le monde. Ç’a été une bonne semaine.»

Pour ce qui est de sa condition physique, il a voulu se faire rassurant. «Actuellement, je me sens réellement bien. Je suis proche de revenir à 100 %. Je progresse chaque jour», a-t-il déclaré.

Reprendre la voie appropriée

La saison passée, Desnoyers a inscrit 21 buts et 28 mentions d’aide pour 49 points en 37 affrontements avec Halifax, après avoir joué deux ans chez les Wildcats de Moncton. Philadelphie a été convaincu et lui a fait signer un contrat d’entrée en mai.

«Il a joué du hockey fort dans les deux sens de la patinoire. À mesure qu’il prend de la maturité physiquement, il devient plus solide. Son jeu devrait continuer de s’améliorer», a expliqué le directeur général adjoint des Flyers, Brent Flahr.

Toutefois, la confiance de l’attaquant est en hausse depuis un certain temps déjà. Il a entre autres évoqué l’été 2020, pendant lequel il s’est entraîné pour devenir un hockeyeur plus rapide et plus complet.

«J’ai travaillé fort, ce fut un été lors duquel je me sentais à mon mieux et j’ai transporté cela en saison», a-t-il émis.