SÉRIES : Maple Leafs vs Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Nick Foligno a horriblement souffert

Publié | Mis à jour

S’il n’a pas été à la hauteur des attentes avec les Maple Leafs de Toronto en séries éliminatoires, Nick Foligno accuse une douloureuse blessure au dos.

Emmené en renfort en provenant des Blue Jackets de Columbus la saison dernière, Foligno n’a pris part qu’à quatre parties lors du premier tour des séries éliminatoires contre le Canadien de Montréal en raison d’une blessure au bas du corps. Il a été limité à une aide et son club a subi l’élimination en sept matchs.

• À lire aussi: Les Sabres règlent deux dossiers

• À lire aussi: Les Panthers ont maintenant le respect de la LNH

Or, c’est en fait une blessure au dos, accompagnée d’un pincement à un nerf, qui a été à l’origine d’un problème à une jambe.

«Je souffrais d'une très sévère blessure au dos qui était débilitante, a révélé Foligno à l’émission "Good Show" de la chaîne radiophonique SN950 The Fan du réseau Sportsnet, jeudi. Il y avait des douleurs nerveuses qui ont atteint toute ma jambe droite.»

Comme c’est le cas pour bien des joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH), Foligno a tenté de jouer malgré tout. Mais il n’a jamais été en mesure de jouer le style qui lui plaît et pour lequel les Leafs ont fait son acquisition.

«C’est vraiment décevant que ça se soit passé à ce moment précis. Toutes les autres blessures, vous pouvez jouer malgré tout. Celle-ci, je ne pouvais pas. J'ai essayé et je ne pouvais tout simplement pas être le joueur [que je suis]. J'aime frapper, mettre de l’échec avant et faire les choses nécessaires pour gagner les moments plus difficiles des parties. Cela m'a beaucoup dérangé parce que je savais que je pouvais donner plus, mais je ne pouvais pas physiquement.»

Privilégié

Les partisans des Leafs auront toutefois l’occasion de le voir en pleine forme dès cet automne dans l’uniforme des... Bruins de Boston.

Ayant accepté un pacte de deux ans et de 7,6 millions $ avec Boston cet été, l’ancien capitaine des Blue Jackets affirme toutefois qu’il ne s’agissait que d’une décision financière et qu’il avait aimé son passage avec les Leafs.

«Je n'ai que de bonnes choses à dire à propos de [mon passage à Toronto], a-t-il affirmé. C’est pourquoi [l’élimination] m’a fait si mal. Je suis sûr que les partisans ressentent la même chose que nous. C'est un groupe qui avait vraiment l'impression d'être prêt – nous étions prêts – à franchir une autre étape.»

«C'est un très bon groupe de gars et une équipe avec laquelle je me sens privilégié d'avoir joué.»