Crédit : AFP

Tennis

Cette fois, pas de miracle de Vasek Pospisil

Publié | Mis à jour

Le Canadien Vasek Pospisil a été incapable de répéter son exploit du match précédent, s’inclinant en trois manches de 6-3, 6-4 et 7-6 (5) devant le Bélarussien Ilya Ivashka au deuxième tour des Internationaux des États-Unis, jeudi, à New York.

Détenteur du 53e rang mondial, le vainqueur a eu besoin de 2 h 21 min pour passer en troisième ronde, où il se mesurera à l’Italien Matteo Berrettini, sixième tête de série du tournoi, qui a vaincu le Français Corentin Moutet en fin d’après-midi.

Pospisil a indiqué qu’il souffrait d’une blessure au cours de ce match sans donner de détails.

«Je n’étais pas à 100 %, mais j’allais assez bien pour compétitionner à un niveau décent, a-t-il révélé en conférence de presse après sa défaite. Malheureusement je sens que je n’ai pas été au sommet de ma forme. Rien de majeur, mais certainement quelque chose qui n’était pas idéal.»

Manque de constance

Tout comme ce fut le cas deux jours auparavant, Pospisil a échappé les deux premiers sets de l’affrontement, sauf que son rival avait plus d’énergie dans le réservoir. Ivashka a misé sur sa bonne vitesse et profité de quelques volées ratées de son opposant pour lui faire la vie dure.

Aussi, le joueur de l’unifolié croyait pouvoir prolonger le suspense en empochant les deux premiers points du bris d’égalité de la troisième manche. Cependant, son adversaire a rebondi pour se donner une priorité de 6-3 et il a scellé le dossier sur sa troisième balle de match.

Ivashka a réussi cinq bris en huit occasions, tandis que le perdant a pris son service deux fois en cinq balles de bris. Malgré la défaite, Pospisil a dominé 12-7 pour le total d’as. En revanche, il a commis cinq doubles fautes contre une seule pour le Bélarussien.

Au premier tour, le Britanno-Colombien avait surpris Fabio Fognini 2-6, 3-6, 6-1, 6-3 et 7-6 (4) dans un duel de plus de trois heures.

«J’ai joué un bon match à la dernière ronde pour revenir l’arrière. [Jeudi], j’ai eu de bons moments au cours desquels j’ai bien joué, mais je n’ai pas eu de constance pendant tout le match», a concédé Pospisil, qui avait atteint les huitièmes de finale l’année dernière à cet événement.