Crédit : Photo Martin Chevalier

Alouettes de Montréal

Alouettes : ne pas prendre le Rouge et Noir à la légère

Publié | Mis à jour

Les Alouettes de Montréal ont rendez-vous vendredi soir avec une équipe qui se retrouve dans le même bateau qu’eux en ce début de saison de la Ligue canadienne de football (LCF).

Comme les Moineaux, le Rouge et Noir d’Ottawa est sur une série de deux revers après avoir gagné son premier duel de la campagne. Le club ottavien compte aussi sur une bonne défensive, sauf que son offensive peine à inscrire des points. Bref, on dirait presque qu’il s’agit d’un copier-coller. 

Conscient de la situation, l’entraîneur-chef des «Als», Khari Jones, ne veut pas que sa formation prenne ses prochains rivaux à la légère.

«Si je mets le chapeau de coordonnateur à l’attaque, je remarque que leur défensive joue plutôt bien. Ils ont beaucoup de jeunes joueurs, mais ils ont également beaucoup de vouloir. Ils courent après le ballon et font des jeux», a-t-il dit jeudi, lors d’un point de presse.

Jones a par ailleurs identifié le maraudeur québécois Antoine Pruneau comme une menace.

«Pruneau est un excellent joueur dans cette ligue, et ce, depuis un bon moment déjà. Il joue à l’arrière et fait du bon boulot. Ils ont aussi des joueurs que nous connaissons sur leur ligne défensive et de bons secondeurs. C’est un bon groupe.»

«En attaque, ils se cherchent, comme c’est notre cas et celui de plusieurs équipes dans notre circuit, a ajouté le pilote. [Le quart-arrière Matt] Nichols a déjà remporté beaucoup de matchs dans cette ligue. Nous ne voulons pas les prendre à la légère. Nous savions qui ils sont.»

Des nouvelles d’Adams fils 

Dans le camp des Moineaux, les performances du quart-arrière Vernon Adams fils ont fait couler beaucoup d’encre dans les derniers jours. En début de semaine, le pivot affirmait qu’il cherche à redevenir lui-même, afin de renouer avec le succès qu’il a connu en 2019.

Quelques jours et quelques entraînements plus tard, Adams fils est-il redevenu lui-même?

«Nous allons voir et je l’espère», a répondu Jones lorsqu’on lui a posé la question.

«Avec le Vernon que j’ai vu à l’entraînement et dans notre vestiaire cette semaine, j’ai l’impression qu’il redevient lui-même. Je veux voir sa personnalité briller et la voir sur le terrain. Ça va revenir et je pense que ça arrivera cette semaine.»

L’entraîneur-chef a d’ailleurs spécifié que les déboires de son quart ne sont absolument pas liés à son éthique de travail.

«Ce n’est pas une question de préparation, a affirmé Jones. Il se prépare aussi bien que n’importe qui que j’ai côtoyé. Il travaille si fort. Il est méticuleux avec sa préparation physique et mentale. C’est une question de trouver son rythme et d’arrêter de se mettre toute cette pression sur les épaules.»

Voyons voir si les prévisions de Jones deviendront réalité vendredi soir à la Place TD. .