Crédit : JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

Boxe

Ces boxeurs partis trop vite

Publié | Mis à jour

La boxeuse Jeanette Zacarias Zapata luttait toujours pour sa vie aux soins intensifs de l’hôpital du Sacré-Cœur-de-Montréal, dimanche, au lendemain de sa défaite par K.-O. face à la Québécoise Marie-Pier Houle.

Dans les cinq dernières années, ce ne sont pas moins de 10 pugilistes qui ont perdu la vie des suites d’un combat. Trente et un boxeurs ont aussi subi ce triste dénouement depuis le début du millénaire. Voici l’histoire de six victimes récentes de ce type de tragédie. 

Rashed Al-Swaisat – 16 avril 2021 

À 19 ans seulement, Rashed Al-Swaisat est le dernier boxeur à être mort après être monté sur le ring. Le Jordanien s’est effondré au troisième round d’un combat de Championnat du monde de la jeunesse face à l’Estonien Anton Vinogradov, en Pologne. Le jeune homme a reçu de l’aide des médecins dans le ring et a rapidement été transféré dans un centre hospitalier. Il a été opéré d’urgence au cerveau, mais est malheureusement décédé 10 jours plus tard.

Patrick Day – 12 octobre 2019 

L’Américain Patrick Day a été envoyé au tapis à trois reprises au cours de son affrontement contre son compatriote Charles Conwell. La troisième fois, sa tête a violemment frappé le sol dans sa chute. Immédiatement envoyé dans un hôpital, Day a souffert de convulsions avant de tomber dans le coma. Il est ensuite passé sous le bistouri et est décédé de ce qui a été décrit comme une lésion cérébrale traumatique.

Boris Stanchov – 21 septembre 2019 

Initialement, il a été annoncé que le boxeur Isus Velichkov était mort dans le ring après avoir subi une crise cardiaque pendant son affrontement contre l’Albanien et favori local Ardit Murja. L’enquête a toutefois révélé que c’est plutôt le Bulgare Boris Stanchov qui était décédé. Ce dernier utilisait la licence de son cousin (Velichkov) pour boxer depuis plus d’un an, ainsi que son dossier médical.

Hugo Alfredo Santillan – 25 juillet 2019 

Vaincu moins d’un mois plus tôt en Allemagne, Hugo Alfredo Santillan a été interdit de combattre jusqu’au 30 juillet, de manière préventive. Malgré les recommandations de son entraîneur, l’Argentin a décidé de remonter dans le ring plus tôt et l’a payé de sa vie. Alors que l’officiel annonçait un match nul, Santillan s’est évanoui. Il a ensuite été admis à l’hôpital. Son cerveau avait enflé, ses reins l’avaient lâché et il a finalement succombé à une crise cardiaque.

Tim Hague – 16 juin 2017 

L’ancien combattant canadien d’arts martiaux mixtes Tim Hague a fait le saut dans le monde de la boxe professionnelle en 2016. À son quatrième duel en carrière, il a été dominé et frappé à de nombreuses reprises à la tête par le puissant Adam Braidwood. Le combat entre les deux poids lourds a été arrêté au deuxième round au Shaw Conference Centre d'Edmonton. Hague a été conduit à l’hôpital où il est mort après avoir été longuement dans le coma. Il avait 34 ans.

David Whittom – 27 mai 2017 

Moins d’un mois avant le drame qui a frappé Hague, le Québécois David Whittom a été plongé dans le coma après avoir subi un malaise après un affrontement contre Gary Kopas à Fredericton. Hospitalisé au Nouveau-Brunswick, Whittom souffrait d’une hémorragie cérébrale. Il a été opéré et plongé dans un coma. Il n’aura finalement jamais émergé de celui-ci. Dix mois plus tard, soit le 16 mars 2018, il a rendu l’âme.