Boxe

L’adversaire de Marie-Pier Houle entre la vie et la mort

Publié | Mis à jour

Un des combats de la sous-carte du gala de GYM a pris une tournure dramatique, samedi soir.

Quelques secondes après sa défaite aux mains de Marie-Pier Houle (4-0, 2 K.-O.), Jeanette Zacarias Zapata (2-4) s’est effondrée dans les bras de l’arbitre Albert Padulo jr.   

Le médecin de la Régie et les ambulanciers sont venus à son secours dans les secondes après sa chute au plancher. La Mexicaine ne s’est pas relevée par la suite.

L’athlète âgée de 18 ans seulement a été immobilisée et a quitté le ring sur une civière pour être conduite d’urgence à l’hôpital. Elle aurait eu besoin de manoeuvres de réanimation durant son transport vers l’hôpital Sacré-Coeur.

Au moment d’écrire ces lignes, les nouvelles n’étaient pas bonnes selon le promoteur Yvon Michel.

«Son copain Giovanni Martinez a été demandé à l’hôpital. Je pense que les nouvelles ne sont pas très bonnes, a mentionné l’homme de boxe. La situation est critique. La situation est grave. Ce n’est pas un bon feeling.»

Deux coups de puissance   

Zapata a encaissé deux coups de puissance de Marie-Pier Houle dans les dernières secondes du quatrième round.

Lors du premier, une gauche, elle a gelé debout. Après le deuxième, un crochet de droite, l’arbitre a décidé d’arrêter le combat alors que Zapata était sonnée.

Au terme du duel, Houle ne comprenait pas trop ce qui venait d’arriver.

«J’ai décidé de mettre la gomme dans les 30 dernières secondes, a-t-elle souligné. Je l’ai atteint avec une solide droite. La cloche n’était pas encore sonnée et j’avais encore le droit de la frapper.

«Je voulais gagner par knock-out alors que mon adversaire aurait été en mesure de quitter le ring par ses propres moyens et non sur une civière. J’espère qu’elle sera correcte.»

En début d'après-midi, dimanche, Yvon Michel a donné des nouvelles de l'état de santé de Zapata. 

Barrière par K.-O.   

Avant les combats principaux, Alexis Barrière (3-0, 3 K.-O.) a encore fait montre de ses habiletés chez les lourds. Il a défait Angel Gabriel-Barron par knock-out dès le deuxième round.

«On savait qu’on affrontait un gars qui foncerait sur moi, a mentionné Barrière après son combat. Mes coups sortaient bien.

«Quand j’ai vu que ses coups au corps touchaient la cible, j’ai pu m’attaquer à la tête. J’ai pu finir le travail.

«Pour la suite des choses, je suis un peu dans une zone grise. J’aimerais affronter les autres poids lourds au Canada et je ne parle pas de ceux avec qui je fais du sparring à Montréal. J’en ai affronté plusieurs chez les amateurs. Soit qu’ils ne sont pas intéressés ou qu’ils demandent des bourses exorbitantes.»

À sa sortie du ring, le promoteur Yvon Michel lui a confirmé qu’il boxerait sur la sous-carte du 17 septembre à Montréal. S’il signe un autre triomphe rapide, il pourrait obtenir un autre duel avant la fin de l’année.

«Sa progression se déroule bien, a confirmé son promoteur Yan Pellerin. On aimerait bien lui mettre un adversaire comme Donald Haynesworth devant lui au début de 2022.»

Akdeniz dominant   

Le Montréalais Mazlum Akdeniz (14-0, 7 K.-O) est demeuré invaincu en signant une victoire convaincante contre le Mexicain Giovanni Martinez (7-12-1, 4 K.-O.).

Akdeniz n’a laissé aucune chance à son adversaire en l’envoyant à deux reprises au plancher durant le combat.

Dans l’autre duel de la soirée, Samuel Lajoie-Déry n’a pas fait durer le plaisir à ses débuts professionnels. Le pugiliste de Saint-Hyacinthe n’a fait qu’une bouchée de son opposant Patrick Lafleur (1-4-1, 1 K.-O) en l’emportant par arrêt de l’arbitre au deuxième assaut.

Lajoie-Déry a mis le pied sur l’accélérateur dès le départ en lançant des coups de puissance. Il n’a laissé aucune chance à son adversaire qui a essuyé une mitraille de coups.   

  • Dans le premier combat de la soirée, à ses débuts professionnels, Petar Gavrilovic l’a emporté par décision unanime contre le Mexicain Ruben Mejia (1-6-1, 0 K.-O.). Le pugiliste de Sherbrooke a obtenu des pointages de 39-37 de la part des trois juges.   
  • Le fils du défunt Arturo Gatti, Arturo Gatti jr, était présent lors de la soirée. Il est à l’entraînement afin de prendre part à des compétitions provinciales à l’automne. Il revient d’un voyage en Californie où il s’est entraîné à quelques reprises avec un certain Mike Tyson.   
  • Selon nos informations, Batyr Jukembayev tente de négocier pour se sortir de son entente avec Eye of the Tiger Management. Il veut poursuivre sa carrière aux États-Unis.