Crédit : AFP

Tennis

Internationaux des États-Unis: des frissons et de la santé pour Andreescu

Publié | Mis à jour

Bianca Andreescu a eu des frissons cette semaine quand elle a mis les pieds sur le Arthur-Ashe pour la première fois depuis son triomphe aux Internationaux des États-Unis il y a deux ans.

L’année passée, la Canadienne de 21 ans avait renoncé à défendre son premier titre dans un tournoi majeur, blessée comme ce fut très souvent le cas depuis le début de sa carrière.

«C’est une belle sensation à connaître avant le début d’un tournoi, a souligné en conférence de presse la sixième favorite à New York. Et je suis en santé, alors c’est merveilleux!»

À l’Omnium Banque Nationale, où elle était championne défendante, Andreescu s’est inclinée dès le troisième tour. Elle souffrait alors d’une blessure aux orteils.

Si l’Ontarienne se dit maintenant en bonne forme, elle reconnaît toutefois qu’elle ne sait pas quel est son niveau de jeu. Il y a deux semaines, à Cincinnati, elle est tombée dès le premier tour, devant la Tchèque Karolina Muchova.

Andreescu a déclaré avoir encore été incommodée par ses douleurs aux orteils lors de cette sortie précipitée.

«Comme tout le monde le sait, je m’entraîne maintenant avec Sven Groenefeld, a expliqué l’ancienne protégée de Sylvain Bruneau. Je vois déjà des différences dans mon jeu. Mais j’ai besoin de disputer des matchs. On pratique le plus souvent possible, mais il y a une différence entre l’entraînement et les vrais matchs.»

«J’espère pouvoir en disputer le plus possible à ce tournoi!»

Le parcours de la Canadienne ne sera pas facile. Tout comme pour Denis Shapovalov (7), il s’amorcera mardi, par son premier affrontement en carrière face à la Suissesse Viktorija Golubic, 45e mondiale.

FÉLIX DÈS LUNDI

Leurs compatriotes Félix Auger-Aliassime, 12e favori chez les hommes, Leylah Fernandez et Rebecca Marino, qui a remporté ses trois matchs de qualifications, commenceront le tournoi lundi.

Auger-Aliassime sera en action à 11 h sur le court 17. Il se mesurera au qualifié russe Evgeny Donskoy, 152e joueur au monde. Il s’agira de leur première confrontation.

Quant à Fernandez, la Lavalloise croisera le fer avec la Croate Ana Konjuh, 87e sur la WTA, sur le court 14. La rencontre sera aussi disputée à 11 h. La joueuse de 18 ans, 72e mondiale, avait baissé pavillon face à Konjuh en qualifications à Madrid, au printemps.

Quelques semaines après son parcours inespéré jusqu’au troisième tour à Montréal, la qualifiée Rebecca Marino aura droit au plus gros défi parmi les joueurs canadiens. La 175e raquette sera opposée à l’Ukrainienne Elina Svitolina, cinquième tête de série, en milieu d’après-midi sur le terrain 17. Les deux joueuses ne se sont jamais affrontées.