Crédit : AFP

MLB

On célèbre comme on peut à Baltimore

Publié | Mis à jour

L’ambiance était à la fête chez les Orioles de Baltimore, mercredi soir. En battant les Angels de Los Angeles 10 à 6, l’équipe a mis fin à une série de 19 défaites en médusant Shohei Ohtani et en sortant fort en huitième manche.

C’est que les Orioles s’approchaient dangereusement du record de médiocrité qu’ils avaient eux-mêmes établi en 1988 : 21 revers consécutifs. Pis encore, Baltimore serait devenu seulement le septième club depuis le début du 20e siècle à franchir la barre des 20 défaites en ligne.

«Nous étions fatigués d’en entendre parler. Fatigués de la voir à la télévision. Tout le monde en avait assez», a révélé le gérant Brandon Hyde au site MLB.com après que les Orioles eurent finalement remporté un match.

«C’était comme de la pression des séries, a-t-il ajouté. Je n’ai jamais connu un match du milieu août impliquant deux équipes qui ne sont pas dans la course avec autant de tension. Nos gars la voulaient vraiment, celle-là.»

Persévérance

Tous les moyens sont bons pour retourner sur le chemin de la victoire. Dans le vestiaire avant la rencontre, les joueurs ont fait brûler de la sauge, ce qui sentait plutôt comme des cigarettes «différentes» selon Hyde. Après la victoire, Trey Mancini s’est débarrassé de sa moustache des dernières semaines, pour signifier qu’il s’agit d’un nouveau départ pour les Orioles.

Au-delà des superstitions, les favoris locaux au Camden Yards ont avant tout joué du solide baseball. Ohtani a été blanchi en quatre présences au bâton et les Orioles ont frappé trois coups de circuit à ses dépens dans les quatre premières manches.

En retard par un point en début de huitième, ils ont rempli les buts pour finalement marquer deux fois sur des buts sur balles. Un double de Austin Hays pour deux points et un ballon-sacrifice de Cedric Mullins ont complété le travail.

«[L’ambiance] est électrique, a mentionné celui-ci après le match. Nous revenons d’une série un peu folle. Je sais qu’on aurait dit que nous nous dirigions vers un gros 2 à 0 [face aux Angels] aujourd’hui [mercredi], mais nous nous sommes battus, nous avons bûché et sommes partis avec la victoire.»

Deux de suite!

Avec six points de Pedro Severino, les Orioles ont même remporté un deuxième match consécutif, jeudi après-midi, pour la première fois depuis la mi-juillet. Au Camden Yards, l’équipe locale l’a emporté 13 à 1.

Ohtani y est allé de sa 41e longue balle de la saison pour mettre la pression sur les Orioles, mais Severino a répondu de la meilleure des façons en cinquième manche avec un grand chelem. Il a ajouté deux autres points sur un simple en fin de rencontre.

La traversée du désert s’est aussi conclue pour le lanceur Keegan Akin (1-8), qui n’avait pas remporté de décision cette saison. Le partant en était à un 19e match depuis mai.