Crédit : AFP

LNH

Le nouveau défi de Juuse Saros

Publié | Mis à jour

Longtemps casé derrière Pekka Rinne dans l’organigramme des Predators de Nashville, Juuse Saros est impatient de pouvoir prendre les choses en main et de devenir le gardien numéro 1 de l’organisation.

Âgé de 26 ans, Saros a été repêché en quatrième ronde en 2013 et a disputé son premier match dans la Ligue nationale de hockey (LNH) en 2015. Depuis ses débuts au Tennessee, le Finlandais joue d'ailleurs le rôle de second violon derrière son compatriote.

Après avoir remporté le trophée Vézina en 2018, Rinne a été incapable de garder le rythme, de sorte que ses performances n’ont cessé de baisser. Saros a vu plus d’action au cours des deux dernières saisons, mais il pouvait compter sur la présence réconfortante d’un vétéran à ses côtés pour s’enlever un peu de pression sur les épaules.

Puis les choses ont changé cet été. Rinne a pris sa retraite cet été et Saros a signé un contrat de quatre ans et 20 millions $ cette semaine. Ce dernier est toutefois bien loin d’être inquiet.

«Je veux être un leader dans l'équipe; je dois continuer là où je m'étais arrêté à la fin de l'année [dernière] en quelque sorte», a dit Saros selon des propos rapportés par le site officiel de la LNH.

«J'ai eu de la chance et je suis reconnaissant d'avoir partagé le filet avec [Rinne] pendant quatre ou cinq ans. Alors oui, c'était un moment un peu triste quand il a dit qu'il ne reviendrait pas. Personnellement, je suis prêt à franchir la prochaine étape en devenant le gardien de confiance devant les filets et en prenant un rôle de leader dans l'équipe.

S’il verra plus d’action, Saros ne compte pas changer d’approche. Il faut dire que celle-ci a été payante lors de la dernière campagne puisqu’il a montré une fiche de 21-11-1, une moyenne de buts alloués de 2,28 et un taux d’efficacité de ,927.

«Bien sûr, c'est un rôle plus important, mais en même temps, ça ne change pas vraiment, a-t-il avancé. J'essaie toujours de faire de mon mieux, quel que soit le rôle. Donc, je pense que je vais m'adapter à cela. Bien sûr, j'ai déjà joué en tant que gardien de but numéro 1 auparavant, dans différentes ligues, et je suis juste prêt à démarrer la saison.»

En 2021-2022, Saros sera épaulé par David Rittich, qui a accepté un contrat d’une saison sur le marché des joueurs autonomes. Connor Ingram, Devin Cooley et Tomas Vomacka possèdent également des ententes valides avec l’équipe.