SPO-HOCKEY-OLYMPIQUES-GASCON

Crédit : JADRINO HUOT/AGENCE QMI

LHJMQ

Ève Gascon écrit une page d’histoire de la LHJMQ

Publié | Mis à jour

La gardienne Ève Gascon est devenue jeudi soir la première femme en près de 20 ans à jouer un match dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), avec les Olympiques de Gatineau, et elle a livré une solide performance en n’accordant qu’un but sur 20 lancers dirigés contre son filet.

«J’étais plus excitée que stressée. Je sais que je suis capable de jouer [dans la LHJMQ]. Après le premier arrêt, j’étais en confiance et les gars m’ont bien aidé devant le filet», a-t-elle dit en conférence de presse après la rencontre.

• À lire aussi: Retour des spectateurs dans la LHJMQ

• À lire aussi: «Je ne suis pas venue ici pour boucher un trou»

«Ève a fait de gros arrêts. C’est une excellente performance, elle ne peut qu’être satisfaite», d’analyser de son côté le directeur général et entraîneur-chef des Olympiques, Louis Robitaille.

Superbe arrêt

La jeune femme de 18 ans a devancé ses coéquipiers sur la patinoire pour débuter cette rencontre préparatoire devant la cage de son équipe, qui accueillait pour l’occasion l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Bien que peu sollicitée en début de partie, l’athlète invitée au camp de développement de la formation gatinoise a en effet joué avec confiance et a réussi à bloquer tous les tirs de l’adversaire grâce à de bons déplacements et un positionnement efficace.

Elle a toutefois dû se surpasser en fin de première période, alors que l’Armada a bénéficié d’un avantage numérique. Elle a notamment effectué un superbe arrêt en étirant la jambière droite pour bloquer un tir à bout portant, au grand plaisir de la foule.

Intensité

L’intensité a monté d’un cran en début de deuxième période du côté de l’Armada, qui a attaqué le filet adverse avec beaucoup plus de conviction. Gascon a néanmoins continué son bon travail, se dressant tel un mur devant sa cage.

Le deuxième avantage numérique de l’équipe adverse aura eu enfin raison de la jeune sensation. L’Armada a bougé la rondelle rapidement pour marquer six secondes après une mise au jeu. Alexis Bourque a décoché un tir vif dans le coin supérieur droit du but pour déjouer la gardienne.

La jeune femme a laissé sa place à Thomas St-Germain au milieu du second engagement. Elle a terminé sa soirée de travail avec 19 arrêts sur 20 lancers en 29 min 14 s de jeu. La marque était alors égale 1 à 1. Les visiteurs l’ont finalement emporté 5 à 1.

Admissibilité

Le parcours d’Ève Gascon s’étirera dans la LHJMQ, car les règles de la NCAA qui limitent le temps de glace d’un joueur à 48 heures au niveau junior canadien s’il souhaite évoluer dans le circuit universitaire américain ne s’appliquent pas aux filles.

«Tout est beau. Elle pourra participer à d’autres matchs sans perdre son éligibilité (sic) [pour la NCAA]», de confirmer Louis Robitaille.

L’athlète entend toutefois honorer son entente verbale conclue avec l’Université Minnesota-Duluth pour jouer avec leur club féminin dès la saison 2023, mais, d’ici là, ses performances dicteront la suite des choses.