Course Automobile

Un centième départ pour Alex Labbé

Publié | Mis à jour

Dans ses rêves les plus fous, Alex Labbé n’aurait jamais pensé franchir la marque des 100 départs dans l’antichambre de la Coupe NASCAR.

C’est pourtant le plateau que le pilote québécois va atteindre samedi après-midi à l’occasion de la 21e étape de la saison en série Xfinity qui sera disputée sur le circuit routier du mythique complexe d’Indianapolis.

«Ça démontre que je me suis rendu assez loin dans ma carrière de pilote de courses, a raconté Labbé, en entrevue au Journal. Ce n’est pas évident pour un Canadien de percer dans un marché aussi compétitif que les États-Unis, là où il est de plus en plus difficile de convaincre des commanditaires. Alors, imaginez pour un Québécois.

«C’est un nombre important, je l’avoue, et j’en suis très fier, poursuit-il. C’est un bel accomplissement. Mais j’ai eu la chance de compter sur des partenaires fidèles pour y parvenir.»

Labbé doit notamment une fière chandelle au propriétaire de l’équipe DGM, le Beauceron Mario Gosselin, qui a veillé à la préparation de ses voitures depuis les débuts de l’aventure en série Xfinity il y a maintenant cinq ans.

«Il a été là dans les bons et les mauvais moments, de relater Labbé. Je ne vous cacherai pas qu’il a été pour moi un véritable mentor.»

Le pilote de 28 ans deviendra le tout premier représentant de la Belle Province à participer à une centième course en série Xfinity. Le premier, en fait, à atteindre ce nombre dans les trois divisions majeures du NASCAR regroupées.

Ce même Gosselin, qui célébrera ses 50 ans en octobre prochain, occupe le deuxième rang à ce chapitre avec 92 départs, répartis dans les trois catégories : Coupe NASCAR (2), Xfinity (43) et Camionnettes (47).

La plus mémorable

En fin de semaine, Labbé portera les couleurs de GloboCam et de Prolon, deux des principaux commanditaires qui l’ont appuyé au cours des récents mois.

Quand on lui demande d’identifier la course dont il se souvient le plus. Il répond sans hésiter.

«Indéniablement c’est à Charlotte l’an passé, dit-il. J’ai terminé troisième dans les deux premiers segments avant de conclure la course au quatrième rang.»

En ce 10 octobre 2020, seuls A.J. Allmendinger, Noah Gragson et Daniel Hemric l’avaient devancé au fil d’arrivée. Mais il avait surtout résisté, derrière, à de grosses pointures, dont Austin Cindric, membre de la puissante écurie Penske qui avait dû se contenter de la sixième place.

«C’est tout un exploit considérant nos moyens limités comparés à ceux de Penske», de souligner Labbé.

Quelques-unes de ses prestations mémorables sur les anneaux de vitesse ont aussi réussi à faire parler de lui.

«Quand j’ai commencé à courir à temps plein, à Daytona en février 2018, se rappelle-t-il, je me suis tenu dans le peloton de tête jusqu’à la fin.

«Puis, à Talladega, l’an dernier, je m’étais hissé en deuxième position, avec six tours à faire. J’avoue que cette fois, on était passés très proche de causer la surprise.» Il terminera à la dixième position.

Toujours à Daytona, en 2020, il a occupé la tête pendant 19 tours. S’il était hors séquence, pendant que les principaux ténors de la série s’étaient arrêtés pour un ravitaillement, il a quand même vécu toute une sensation avant de faire doubler par la meute. Pendant de longues minutes, il a profité de la couverture du réseau FOX, diffuseur de la course. «Comme visibilité, on ne peut demander mieux», fait-il remarquer avec justesse.

Et maintenant, Indianapolis!

Labbé aura l’occasion de racheter ses deux dernières sorties, à Loudon et à Watkins Glen, où des bris mécaniques ont ruiné son parcours.

«J’aborde la course d’Indianapolis avec confiance, indique-t-il. C’est un tracé qui convient à mon pilotage. J’espère juste que la mécanique tienne le coup.»

Labbé est assuré de compléter une troisième saison à temps plein en série Xfinity. Mais rien n’est acquis pour la prochaine saison. C’est l’éternel débat : l’argent est le nerf de la guerre.

________________________________________

Le départ de la course est prévu à 16 h samedi après-midi. La séance de qualifications, qui déterminera la grille de départ, aura lieu six heures plus tôt.