Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Omnium banque Nationale

Fin de parcours pour Rebecca Marino

Publié | Mis à jour

La Canadienne Rebecca Marino s’est avérée une proie facile pour la Biélorussienne Aryna Sabalenka en huitième de finale de l’Omnium Banque Nationale, jeudi au Stade IGA, la favorite du tournoi l’emportant 6-1 et 6-3.

Malgré cet échec, Marino n’a pas à rougir de sa performance de la semaine, ayant entamé celle-ci au 220e rang du circuit de la WTA. Invitée par les organisateurs à se retrouver au sein du tableau principal, elle obtiendra une bourse de 21 000 $ et 105 points de classement.

Confrontée à la troisième raquette mondiale, l’athlète de l’unifolié a peiné au set initial. Elle a été blanchie au deuxième jeu pour concéder le bris. Au suivant, la Britanno-Colombienne a bousillé quatre balles de bris pour voir Sabalenka prendre les devants 3-0. Au cours de la manche, Marino a conservé un pourcentage d’efficacité de 38,9 % sur ses premiers services.

Ce fut davantage convaincant pour la favorite locale à la reprise suivante, sauf qu’avec une égalité de 3-3, elle a offert trois balles de bris à sa rivale, qui a profité de la dernière pour prendre l’avance.

En quart de finale, la gagnante affrontera sa compatriote Victoria Azarenka, tombeuse de la Grecque Maria Sakkari. Azarenka est la huitième tête de série de la compétition.

Par ailleurs, la Canadienne tentera de venger sa défaite plus tard jeudi, car elle aura à nouveau sa rivale du jour devant elle, cette fois en double. Dans un choc de la ronde des 16, Marino et la Québécoise Leylah Annie Fernandez se mesureront aux favorites, soit Sabalenka et la Belge Elise Mertens.