Crédit : AFP

Omnium banque Nationale

Des moments très inquiétants pour Taylor Fritz

Publié | Mis à jour

L’Américain Taylor Fritz souhaite vraiment oublier sa courte présence à l’Omnium Banque Nationale de Toronto s’étant terminée de façon préoccupante, lundi.

Le joueur de tennis de 23 ans s’est incliné 7-6 (2) et 6-3 devant l’Australien James Duckworth, mais ce sont plutôt les événements ayant suivi cette défaite qui ont retenu l’attention. Sur ses réseaux sociaux, il a admis avoir éprouvé des ennuis cardiaques, ce qui ne l’a pas empêché de compléter l’affrontement.

«Je suis en bon état. Ce fut probablement l’une des choses les plus étranges que j’ai vécues. Mon cœur s’est emballé sans raison. J’ai continué le match, car je croyais que ça allait possiblement s’arrêter. Je déteste abandonner dans les rencontres, même si c’était la décision la plus intelligente à prendre», a-t-il écrit sur Twitter.

Toutefois, les explications ne semblent pas avoir plu à tous. Certains individus – particulièrement des gens ayant parié sur le match – ont transmis insultes et menaces à Fritz. Ce dernier est demeuré inébranlable et n’a pas l’intention de leur transmettre les excuses d’usage.

«À tous les parieurs m’ayant menacé de mort pour ne pas avoir lancé la serviette, je ne suis pas réellement ennuyé par vos dépendances de joueur dégénéré pendant que je dispute un duel.»

Le détenteur du 40e rang mondial de l’ATP affiche un dossier de 20-15 cette année au sein du circuit et a amassé plus de 670 000 $.

Un médecin réagit

En entrevue sur les ondes de LCN, mercredi, le Dr Francis Fontaine, un médecin reconnu dans le monde du sport, a estimé que la chaleur pouvait être à blâmer.

«C’est spécial, on ne connaît pas sa condition de base. Il aurait pu faire de l’arythmie parce qu’il est connu pour un problème de la sorte. Ça arrive parfois chez les sportifs et on essaie de détecter ça avant la saison. Mais dans un contexte avec le climat actuel, lorsqu’il fait très chaud, ça attaque le système musculaire et le tout peut se dégrader. Ça fait changer un peu le taux de potassium et d’électrolytes, et ça peut causer de l’arythmie. Donc, il faut être très prudent», a rappelé Dr Fontaine

L’hydratation est la clé, mais aussi une bonne préparation. Selon le médecin, la qualité du sommeil est primordiale pour s’assurer que le corps réagisse le mieux possible à la chaleur, surtout lorsqu’il n’est pas habitué à une telle température.

«Heureusement, il y a un temps d’arrêt médical, a ajouté Dr Fontaine. Il a été évalué et le médecin a pris la décision de le laisser poursuivre. On n’était pas sur le terrain, mais il faut être prudent, car ça peut aller vite.»