Crédit : Photo d'archives

Football universitaire RSEQ

Une perte importante pour le Rouge et Or

Publié | Mis à jour

Avant de commencer officiellement son camp d’entraînement samedi, le Rouge et Or a appris qu’un gros morceau de la tertiaire ne serait pas de la partie. Le demi défensif Zack Fitzgerald prend sa retraite du football.

«Je viens d’avoir un enfant et je me suis acheté une maison. Disons que les priorités ont changé. Quand je reviens à mon domicile, tout ce que je veux, c’est de prendre mon enfant dans mes bras. Ça ne me tente pas nécessairement d’aller à une pratique et faire toutes les réunions de position qui vont avec», précise l’ancien numéro 1 de la formation de l’Université Laval.

La décision est réfléchie et irrévocable selon le nouveau retraité du football âgé de 25 ans.

«Je n’ai aucun regret, le football m’a apporté énormément dans ma vie. Je ne sais pas où j’aurais abouti sans ce sport. Je l’ai annoncé aux entraîneurs il y a deux jours. Ils comprennent et me souhaitent bonne chance pour la suite. Ils m’ont remercié pour ma contribution au programme et ils m’ont demandé de terminer mon baccalauréat. C’est ce que je compte faire, il me reste cinq cours.»

La pandémie n’a certainement pas aidé la carrière du demi de coin avec l’annulation de son année finissante, du Défi Est-Ouest et du camp régional de la Ligue canadienne. Il assure toutefois que ce n’est pas la raison de sa décision, même s’il avoue que la crise sanitaire n’a pas aidé.

Fitzgerald n’a pas hésité longtemps avant de nommer son plus beau souvenir dans l’uniforme du Rouge et Or.

«Aucun doute que c’est la victoire à la Coupe Vanier en 2018, à la maison contre Western. C’était juste un sentiment d’accomplissement incroyable. J’étais présent au match ultime l’année précédente à Hamilton et les Mustangs nous avaient passés sur le corps. J’avais des responsabilités accrues à ma deuxième saison dans l’équipe et de prendre notre revanche devant nos partisans, c’était parfait.»

Retour à Montréal

L’ancien joueur des Cheetahs du Cégep Vanier effectuera un retour dans la métropole québécoise avec la ferme intention de s’établir comme entrepreneur. L’idée provient d’un ancien du Rouge et Or, Vincent Alarie-Tardif, qui a commencé l’entreprise de peinture et de toiture Écono Pro au Saguenay.

«Je travaillais dans les dernières années avec l’ancien maraudeur Kevin McGee qui a ouvert une franchise à Québec. Je souhaite maintenant faire la même chose à Montréal tout simplement.»