Crédit : COURTOISIE STEVE ROY

Football universitaire RSEQ

Une acquisition tardive pour les Carabins

Jean Carrier

Publié | Mis à jour

Le receveur de passes des Élans du Cégep Garneau Justin Langlais poursuivra sa carrière avec les Carabins de l'Université de Montréal.

Le dernier joueur d’importance du dernier recrutement universitaire a finalement fait son choix dès qu’il a reçu son acceptation en médecine à l’Université de Montréal (UdeM).

«J’étais sur les listes d’attente de Sherbrooke, Laval et Montréal. C’est le côté académique qui allait déterminer ma décision. Quand j’ai eu ma réponse de Montréal il y a une semaine, j’ai tout de suite rejoint l’entraîneur-chef Marco Iadeluca pour dire que je m’en venais.»

En ce qui concerne le côté football, il avoue que son choix oscillait beaucoup plus entre Laval et Montréal. L’athlète de 6 pi et 1 po et 190 lb était toujours indécis avant de recevoir sa confirmation académique de l’UdeM.

«Peu importe le choix, j’étais à l’aise. Montréal propose un nouveau défi de quitter le nid familial et être en appartement dans une plus grosse ville. C’est un excellent programme de football et la situation des pivots est très enviable pour le futur avec la présence de Jonathan Sénécal. J’ai hâte que ça commence.»

Défis supplémentaires

Cette acceptation tardive à l’université amène déjà son lot d’adversité pour Langlais. Si plusieurs recrues ont déjà eu l’occasion de se familiariser avec le cahier de jeux, la période de transition du futur médecin sera plutôt courte.

«Je vais mettre les pieds dans le vestiaire pour la première fois aujourd’hui [lundi]. Je vais recevoir le cahier de jeux. C’est court avec le camp qui commence en fin de semaine, mais je reste confiant de le faire. De toute façon à ce niveau, il faut faire des jeux pour se démarquer.»

L’étudiant-athlète n’est pas non plus nerveux par la charge de travail imposante que demandent des études en médecine.

«Je le vois simplement comme un obstacle additionnel. J’ai toujours eu une certaine aisance à concilier les études et le football. Je pense qu’en restant discipliné, je vais y arriver. Je vais évaluer une saison à la fois. Mon véritable défi sera d’apprivoiser la vie en appartement pour la première fois», mentionne celui qui avait terminé au cinquième rang pour les verges chez les receveurs au football collégial division 1 en 2019.

À l’aise avec les huées

Pour un joueur natif de Québec qui a joué tout son football dans la région, il est inutile de donner un aperçu de ce qui l’attend lorsqu’il débarquera à Québec pour jouer contre le Rouge et Or dans l’uniforme des Carabins.

«J’ai déjà encerclé la rencontre sur le calendrier. Je vais trouver ma motivation avec la foule qui chahute. Je n’ai aucun problème avec ça. J’ai déjà hâte et je sais que mes amis et ma famille seront dans les estrades.»