Crédit : AFP

Olympiques

Andre De Grasse remporte le bronze au 100 m

Richard Boutin

Publié | Mis à jour

TOKYO – Après une demi-finale ordinaire, Andre De Grasse est revenu en force. Il a comblé un retard aux trois quarts de la course pour remporter le bronze de l’épreuve reine des Jeux olympiques. Le sprinter canadien a signé un record personnel sur 100 m en faisant geler le chrono à 9,89 s.

«Évidemment que je suis content d’être de retour sur le podium olympique, a lancé De Grasse avec son plus beau sourire. C’est une sensation incroyable. D’avoir réussi mon record personnel après avoir surmonté les blessures depuis deux ans et sans savoir s’il y aurait des Jeux il y a un an, je ne peux pas me plaindre.»

En cinquième place après 75 m, De Grasse a comblé une partie du retard, mais il n’a pas été en mesure de rejoindre l’Italien Lamont Marcell Jacobs, qui a réussi un chrono de 9,80 s pour être couronné champion olympique. L’Américain Fred Kerley a remporté l’argent avec un temps de 9,84 s, ce qui représente une nouvelle marque personnelle. On retrouve un Américain sur le podium du 100 m pour de sixièmes Jeux consécutifs, du jamais vu.

«Je dois continuer d’améliorer mes départs si je veux remporter un jour l’or», a expliqué De Grasse, qui compte maintenant quatre médailles olympiques à son palmarès après les trois de Rio.

Saveur différente

Cette deuxième médaille olympique au 100 m a-t-elle une saveur différente de celle de 2016, à Rio? «En 2016, j’étais un jeune coureur qui arrivait dans le sport et il n’y avait pas d’attentes à mon endroit, a souligné le premier multiple médaillé de l’histoire du 100 m canadien. J’avais causé une surprise en gagnant une médaille. Cette année, mes attentes et celles du pays étaient plus grandes et j’avais espoir de monter sur le podium.»

De Grasse n’était pas satisfait de sa performance en demi-finale. Il a terminé au deuxième rang de sa vague pour assurer sa qualification, mais il n’a pu faire mieux qu’un temps de 9,98 s. «Je n’ai pas eu une bonne demi- finale, et ma performance m’a donné un mauvais couloir [9] en finale. Après un mauvais départ, tu deviens nerveux. Un autre faux départ s’est produit en finale alors que je me sentais prêt.»

Manque d’ambiance

Les gradins déserts du grand stade olympique ont dérangé le sprinter canadien. «Je carbure aux cris des spectateurs et j’ai eu de la difficulté à me motiver. Je me parlais et j’écoutais de la musique afin de me motiver. Ce fut vraiment difficile. J’ai vraiment hâte de participer au championnat mondial l’an prochain alors que les spectateurs seront de retour dans les stades.»

Épreuve de choix

Double médaillé olympique au 100 m, De Grasse vise également le doublé au 200 m, lequel aura lieu le 4 août. Au Brésil, il avait remporté l’argent. «C’est mon épreuve de prédilection et je suis confiant de bien faire.»

Pour la première fois depuis 2004, les JO d’Athènes, un nouveau champion olympique a été couronné. Maintenant à la retraite, Usain Bolt avait remporté l’or en 2008, en 2012 et en 2016.