Joueurs Autonomes

Corey Perry se joint à l'ennemi juré du CH

Publié | Mis à jour

Déception à Montréal : l’attaquant Corey Perry a signé jeudi un contrat de deux ans avec le Lightning de Tampa Bay, l’équipe qui l’a battu en finale de la Coupe Stanley au cours des deux dernières campagnes.

La veille, le directeur général du Canadien de Montréal, Marc Bergevin, disait pourtant souhaiter le retour du vétéran de 36 ans à qui il a soumis une offre contractuelle.

Le Lightning a finalement eu le dernier mot, en accordant à Perry un contrat de deux ans avec un salaire moyen de 1 million $ par saison.

«Nous sommes excités d’ajouter Corey, qui amène avec lui son expérience au Lighning, a commenté le directeur général Julien BriseBois, par voie de communiqué. Il sera un excellent ajout à la formation et nous sommes impatients d’obtenir un nouveau joueur de caractère à notre groupe. Il contribuera à la profondeur de notre organisation.»

Au-delà de son leadership. Perry s’était avéré utile de plusieurs autres façons pour le Tricolore en 2020-2021, particulièrement à proximité du filet adverse. Réputé pour son attitude détestable sur la patinoire, il a récolté neuf buts et 12 mentions d’aide pour 21 points en 49 parties de saison régulière. En séries, il a ajouté 10 points, dont quatre filets, en 22 matchs, aidant le Canadien à atteindre la finale de la Coupe Stanley. Rappelons que Montréal a perdu celle-ci en cinq rencontres face au Lightning.

Perry avait également subi les affres de la défaite au tour ultime à l’été 2020, quand ses Stars de Dallas avaient plié l’échine en six duels devant Tampa Bay. Par la suite, il s’est entendu avec le Bleu-Blanc-Rouge, le 28 décembre, signant une entente d’un an et de 750 000 $.