Club de foot Montréal

Mathieu Choinière rêve maintenant de marquer à Montréal

Publié | Mis à jour

Ayant inscrit son premier but en carrière dans la Major League Soccer plus tôt ce mois-ci, le Québécois Mathieu Choinière peut désormais rêver au jour où il touchera la cible, au Stade Saputo, devant les partisans du CF Montréal.

«Devant la famille, au Stade Saputo, et devant les partisans, ce serait vraiment plaisant», a-t-il reconnu, mardi, en visioconférence.

• À lire aussi: CF Montréal: une défaite honorable

• À lire aussi: Cri de joie pour les équipes montréalaises

Le moment serait encore plus grandiose dans les prochaines semaines, puisque le CF Montréal a laissé savoir, lundi, que le club pourra accueillir jusqu’à 15 000 spectateurs à compter du mercredi 4 août face à Atlanta United FC.

«Le 12e joueur va être vraiment là», a projeté Choinière avec une certaine excitation.

Garder la tête haute 

Avant de revenir jouer à domicile, le CF Montréal a d’abord un match prévu à Fort Lauderdale pour y affronter, ce samedi, l’Inter Miami CF. La formation montréalaise tentera de mettre fin à une série de deux défaites subies dans la dernière semaine aux États-Unis, contre le New York City FC et le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

«On ressort de là, la tête haute, a toutefois assuré Choinière à propos des récents revers. Tout le groupe, nous sommes contents de la manière dont on a joué, malgré les défaites.»

Sur une note personnelle, le Québécois en est un qui prend du galon récemment avec le CF Montréal. L’athlète de 22 ans chauffe les Zachary Brault-Guillard et Clément Bayiha au sein de l’effectif.

«Tout le monde veut être un joueur partant, a reconnu Choinière. Ça fait du bien d’accumuler les minutes.»

Représenter le Canada? 

Le joueur originaire de Saint-Alexandre, à une vingtaine de kilomètres de Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, a eu droit à cinq départs depuis le début de la saison. C’est ainsi qu’il en a profité, le 3 juillet, pour marquer un but dans un gain de 1 à 0 contre Miami.

En pleine confiance, Choinière espère éventuellement être considéré pour représenter le Canada sur la scène internationale. Ç’aurait pu être le cas dans le présent tournoi de la Gold Cup, où l’équipe canadienne doit affronter le Mexique, jeudi soir, en demi-finale.

«Représenter son pays, il n’y a rien de plus beau, mais sa ville aussi, c’est beau, a noté Choinière avec diplomatie. C’est un objectif pour moi de représenter le Canada, c’est sûr que je veux y aller.»

Choinière suit son propre parcours, depuis ses beaux jours avec le Spatial de Saint-Hubert, au soccer mineur. Rappelons que le Québécois s’était joint à l’Académie de l’Impact de Montréal dès 2011, devenant le premier joueur dans l’histoire de l’organisation à faire partie des U13, U14, U16, U18 et U19 avant de rejoindre le grand club. S’il y en a bien un qui mériterait de marquer devant 15 000 partisans au Stade Saputo, c’est probablement lui.