Crédit : PHOTO Courtoisie

NFL

NFL: Pier-Olivier Lestage, «plus excité que stressé»

Publié | Mis à jour

C’est en confiance, mais tout de même un peu stressé que le joueur de football québécois Pier-Olivier Lestage se prépare à participer à son tout premier camp d’entraînement chez les pros.

Contrairement à de nombreux athlètes qu’il a côtoyés dans son cheminement footballistique, le joueur de ligne offensive amorcera son parcours professionnel dans la NFL, avec les Seahawks de Seattle.

«Ce n’est plus le cégep ou l’université, il s’agit de mon premier camp chez les professionnels et dans mon cas, ça se déroule dans la meilleure ligue de football au monde. Je ressens un peu de stress, mais je dirais que je suis plus excité que stressé», a exprimé Lestage, lors d’un entretien téléphonique tenu quelques jours avant son départ pour les États-Unis.

En mai dernier, le produit des Carabins de l’Université de Montréal a été embauché à titre de joueur autonome par les Seahawks et a ensuite participé au mini-camp du club. Il passe maintenant aux choses sérieuses, alors qu’environ 90 athlètes batailleront pour obtenir un poste sur les 53 disponibles dans la formation.

«C’est plus stressant de savoir que ça peut se finir du jour au lendemain, a-t-il dit. Ça ajoute du stress de performance, mais j’ai hâte de me battre pour une place dans la formation.»

Pas à 100%

Lestage aura un obstacle supplémentaire dans sa quête du rêve de la NFL, car il n’est pas encore complètement remis d’une opération pour régler une hernie sportive. Le colosse de 23 ans est passé sous le bistouri au début du mois de juin.

«Je ne suis pas encore à 100%, mais la réhabilitation se déroule super bien depuis le début», a-t-il dit, en vantant le travail du physiothérapeute des Carabins Patrick Gendron.

«Je ne sais toujours pas si je serai en mesure de m’exercer dès la première journée du camp [mercredi] et si les spécialistes des Seahawks souhaitent que je prenne quelques jours de plus. Ce sera à leur discrétion», a affirmé Lestage, en ajoutant qu’il ne croyait pas avoir besoin de beaucoup plus de temps pour retrouver complètement la forme.

Le natif de Saint-Eustache n’est toutefois pas naïf. Il sait que cette situation pourrait lui nuire.

«C’est une possibilité. Si je rate quelques entraînements, il se peut que j’aille moins de répétitions que les autres et qu’au final ça me nuise. Mon intention est de jouer au football au meilleur de mes capacités et je ne peux pas contrôler rien d’autre.»

Ne pas s’enfler la tête

Avant de revenir prendre des forces au Québec, Lestage a eu droit à d’élogieux commentaires de la part de l’entraîneur-chef des Seahawks.

«Je suis excité par rapport à ce gars-là, avait notamment dit Pete Carroll à son sujet, en mai dernier. Il est vraiment concentré et motivé d’être ici.»

Questionné à savoir comment il se sentait par rapport aux dires du légendaire pilote, Lestage a remis les choses en perspective.

«J’ai entendu ce qu’il a dit et c’est flatteur. En même temps, je ne veux pas trop m’occuper de ça. Il venait de me rencontrer et il aurait peut-être répondu la même chose sur un autre joueur de première année. C’est flatteur, mais je ne me suis pas enflé la tête avec ça», a-t-il répondu avec maturité.

«Je m’en vais à Seattle avec l’idée de faire l’équipe, sans négliger le fait qu’il va y avoir beaucoup d’obstacles, a poursuivi Lestage. Je vais devoir travailler fort et me prouver. J’ai le couteau entre les dents. Ma mentalité, c’est que je vais rester à Seattle et que je vais être un joueur de la NFL.»