Crédit : Photo d'archives, AFP

Repêchage d'expansion

Le Kraken tentera-t-il d’imiter les Golden Knights avec Carey Price?

Publié | Mis à jour

La décision du directeur général du Canadien de Montréal Marc Bergevin de ne pas protéger son gardien Carey Price en vue du repêchage d’expansion a secoué le monde du hockey jusqu’à Seattle, où des choix difficiles devront être pris au cours des prochaines heures.

De l’extérieur, cette décision semble être motivée par l’âge (33 ans) et le monstrueux contrat de Price, qui doit encore écouler cinq ans au pacte de huit ans et 84 millions $ ayant un impact annuel de 10,5 millions $ dans la masse salariale de son équipe. Il touchera également un boni à la signature de 11 millions $ avant le début de la prochaine saison. 

Et malgré une baisse de rendement en saison régulière depuis quelques années, les performances du lauréat des trophées Hart et Vézina en 2015 en séries éliminatoires lors des deux dernières campagnes ont de quoi intriguer le DG du Kraken Ron Francis.

«Aucune décision n’est plus importante pour Francis que celle de prendre ou non Price, le meilleur gardien de la planète avant que ses statistiques ne diminuent ces dernières saisons», a écrit Geoff Baker, affecté à la couverture du hockey pour le «Seattle Times».

«Ce qui rend Price si intrigant, c'est que la chute de ses chiffres s'est produite au cours des deux dernières saisons régulières touchées par la pandémie de COVID-19 et a été suivie de performances d’élite en séries éliminatoires.»

Imiter Vegas 

L’attrait de Price est d’autant plus intéressant, aux yeux du journaliste en analysant la décision des Golden Knights de Vegas. Ces derniers se sont rendus en finale de la coupe Stanley dès leur première saison après avoir jeté leur dévolu sur un gardien vieillissant en Marc-André Fleury.

«Le Kraken, qui a reçu la liste finale samedi après-midi, doit décider si l’impact salarial de 10,5 millions $ de Price pour cinq saisons supplémentaires est un point d'ancrage à prendre dans l'espoir d'une résurgence en fin de carrière semblable à ce que Vegas a obtenu il y a quatre ans en arrachant le vétéran le gardien Marc-André Fleury des Penguins de Pittsburgh», explique Baker.

Toutefois, quelques options moins dispendieuses existent pour la 32e équipe à joindre la Ligue nationale. Seattle aurait déjà l’intention de s’entendre avec Chris Driedger, joueur autonome qui appartenait aux Panthers de la Floride.

Vitek Vanecek (Capitals de Washington) et Braden Hotlby (Canucks de Vancouver) sont d’autres options qui pourraient intéresser le Kraken devant le filet, tout comme le jeune Kaapo Kahkonen, du Wild du Minnesota.