Crédit : Photo AFP

Soccer

Un match à la portée du Canada

Publié | Mis à jour

Une victoire contre Haïti jeudi soir placerait l’équipe canadienne de soccer dans une excellente position à la Gold Cup. De plus, les hommes de John Herdman connaissent très bien leurs prochains adversaires.

Les chemins des deux nations se sont croisés deux fois, pas plus tard qu’à la mi-juin, en rencontres éliminatoires pour la Coupe du monde de 2022. Chaque fois, le Canada a blanchi Haïti, marquant quatre buts au passage.

C’est donc avec beaucoup de confiance que les représentants de l’unifolié pourront s’amener à Kansas City, surtout avec le résultat de leur précédent duel à la Gold Cup, un gain de 4 à 1 sur la Martinique.

Bien qu’il ne faille pas compter les Haïtiens pour vaincus, eux qui présentent un visage différent des qualifications pour le Mondial, ce match mène le Canada tout droit vers un duel décisif avec les États-Unis au sommet du groupe B.

Les Américains ont eu du mal à vraiment imposer leur jeu sur Haïti et s’en sont tiré avec une victoire de 1 à 0, grâce à un but à la huitième minute de Sam Vines. Si les deux voisins devaient remporter leur deuxième match, ils seraient à égalité avec six points. Le résultat de la rencontre Canada-États-Unis serait alors encore plus déterminant, dimanche.

La COVID-19 s’invite

Sept joueurs haïtiens ne pourront participer au match en raison de la COVID-19. Ils n’étaient même que 17 face aux États-Unis dimanche dernier.

Une chose est sûre, le Canada fera face à un troisième gardien haïtien différent en autant de matchs. Johny Placide et Josué Duverger – qui y était allé d’une gaffe monumentale – ont affronté l’unifolié en juin. Face aux États-Unis, c’est Brian Sylvestre qui a été utilisé.

Le schéma de l’entraîneur Jean-Jacques Pierre est aussi changeant. Le virus n’aide pas non plus... Le sélectionneur de 40 ans avait choisi d’y aller avec deux attaquants en qualifications pour le Mondial, mais avec Carnejy Antoine seul en sentinelle dimanche dernier.

On ne sait pas encore à qui Herdman fera confiance devant le filet canadien jeudi. Le Québécois Maxime Crépeau était d’office face à la Martinique, mais l’entraîneur pourrait choisir d’y aller avec le jeune Dayne St. Clair ou encore Jayson Leutwiler.

Mauvais souvenir

La dernière fois que le Canada et Haïti se sont affrontés lors de la Gold Cup, c’est le petit pays des Caraïbes qui l’avait emporté, en quart de finale de l’édition 2019. Jonathan David et Lucas Cavallini avaient tous deux marqué pour donner une avance relativement confortable à l’unifolié en première mi-temps.

On ne sait pas ce qu’ont mangé les Haïtiens dans le vestiaire, mais ils sont revenus de l’arrière pour finalement gagner 3 à 2. Duckens Nazon, qui devrait être dans la formation jeudi, avait d’ailleurs marqué pour permettre aux siens de causer la surprise.

Le Mexique avait finalement vaincu Haïti en demi-finale, par le court pointage de 1 à 0.