Crédit : AFP

LNH

Steven Stamkos n’ira ni à Seattle ni ailleurs

Publié | Mis à jour

Le directeur général du Lightning de Tampa Bay Julien BriseBois aura beaucoup de travail à faire pour respecter le plafond salarial en 2021-2022, mais il n’est pas prêt à sacrifier son capitaine Steven Stamkos.

Âgé de 31 ans, Stamkos détient une entente valide pour encore trois ans et dont l’impact dans la masse salariale est de 8,5 millions $. Ce pacte est protégé par une clause de non-mouvement, et BriseBois ne demandera pas au principal intéressé de la lever. 

«Je n'ai pas demandé à "Stammer" de renoncer à sa clause de non-mouvement en vue du repêchage d'expansion, a déclaré le DG au site The Athletic. Et je m'attends à ce qu'il soit dans notre formation lors du premier match cet automne.»

Stamkos a été le troisième pointeur des doubles champions en titre de la coupe Stanley au cours du plus récent tournoi éliminatoire avec huit buts et 18 points en 23 parties. En carrière, il a totalisé 439 filets et 866 points en 841 rencontres de saison régulière.

Considérer toutes les options 

La formation floridienne n’a toutefois que 11 attaquants, cinq défenseurs et un gardien avec des contrats de la Ligue nationale pour la prochaine saison pour une masse de 85 millions $, selon le site CapFriendly. Or, le plafond sera de 81,5 millions $.

Pour Brisebois, l’arrivée du Kraken de Seattle pourrait représenter une bonne avenue pour tenter de se départir d’un gros salaire. Or, il estime que les 30 autres équipes tenteront également d’en venir à un accord avec le nouveau club, qui devra faire des choix. Ainsi, rien n’est garanti.

«Seattle est à la place du conducteur. Ils peuvent transiger avec 31 équipes et faire monter la surenchère. Et beaucoup d'équipes essaient probablement de faire des choses similaires à nous. Je pense que chaque équipe aimerait conclure un accord avec Seattle où c'est gagnant-gagnant.»

Le repêchage d’expansion aura lieu le 21 juillet et sera présenté sur les ondes de la chaîne TVA Sports.